Cas des Cailloux déjà adoptés page 4

Taille du texte > Agrandir | Réduire




1 | 2 | 3 | 4

Nousky, un charmant petit chien.

Nousky - Adopté en septembre 2009

Nousky – Adopté en septembre 2009

Nousky est un adorable cairn terrier de couleur crème qui, pendant onze ans, a mené une vie tranquille auprès d’un maître avec lequel il partageait une affectueuse complicité, sans que rien ne vienne troubler ce bonheur paisible. Le décès brutal du maître vint les séparer et, pour comble de malchance, la compagne de celui-ci, déprimée, estima ne pas pouvoir garder le petit chien, qui se retrouva au refuge sans avoir eu le temps de comprendre les événements.

Né en 1997, joli comme un coeur, facile à vivre, ne présentant aucune difficulté particulière, Nousky est un compagnon à quatre pattes idéal. En excellente santé, tatoué, vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce, il est dorénavant fin prêt pour un nouveau départ dans la vie, et saura s’attacher très vite à qui voudra bien l’accueillir.

Ce chien participe à l’opération « chien doyen » organisée par 30 Millions d’amis.

Pour Nousky, Noël c'est tous les jours !

Pour Nousky, Noël c’est tous les jours !

Bobby, petit chien placide.

Ce joli croisé york à la robe noire a vécu heureux pendant neuf ans, jusqu’au jour où son maître fut contraint d’entrer à l’hôpital pour un très long séjour. Sa compagne s’empressa alors de se débarrasser du petit chien devenu encombrant, et c’est ainsi que Bobby fit son entrée au refuge, début juillet 2009.

Calme, presque timide lorsqu’il ne connaît pas ceux qui l’approchent, gentil, ne présentant aucune difficulté particulière, il sait se montrer affectueux et vient de lui-même chercher les caresses. Il est sage et apprécie la tranquillité. Il ne manque pas une occasion de se blottir dans les bras du bénévole de service, et lorsqu’il a conquis cette place de choix, il ne bouge plus d’un poil, comme s’il craignait qu’un mouvement , même léger, ne le prive de cette récompense.

Né en mars 1999, Bobby participe à l’opération « chien doyen » organisée par 30 Millions d’Amis. Il est en bonne santé, tatoué et vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce.

Il a hâte de retrouver un maître, auquel il saura s’attacher très vite, et qu’il comblera de bonheur par sa présence affectueuse.

Les pérégrinations d’Aurélia.

Aurélia - Adoptée en août 2009

Aurélia – Adoptée en août 2009

Elle revient d’Arthaz, en Haute-Savoie, où une bénévole est allée la chercher dès que nous avons été avisés de sa présence dans cette ville, où son adoptant dijonnais, que nous n’avons pas pu retrouver, l’avait probablement perdue ou abandonnée.

On ne connaîtra pas le fin mot de l’histoire, mais l’essentiel est qu’Aurélia nous soit revenue en bonne forme. A peine arrivée au bercail, qu’elle avait quitté il y a plus de 7 ans, la petite chatte a reconnu les lieux, et surtout son animalière, dans les bras de laquelle elle s’est aussitôt blottie.

Aurélia, née en juillet 1999, est une jolie chatte bleu et blanc (on dit « bleu » pour « gris » lorsqu’on fait le signalement d’un animal), stérilisée, tatouée, vaccinée contre toutes les maladies courantes de son espèce, testée contre la leucose et le F.I.V. et déclarée indemne de tout virus.

Après examen par le vétérinaire, toutes les mesures sanitaires et légales nécessaires ayant été prises, Aurélia a été placée dans une chatterie, avec vingt-cinq de ses congénères. Elle ne supporte pas très bien cette promiscuité obligatoire à laquelle elle n’est plus habituée et préfère nettement la compagnie des êtres humains, avec lesquels elle se montre câline. Elle attend avec impatience le bon maître auquel elle saura s’attacher avec ferveur.

Gigi, une chienne attachante.

Gigi - Adoptée en juillet 2009

Gigi

Gigi – Adoptée en juillet 2009

Ils n’avaient rien à lui reprocher ; au contraire, ils en disaient du bien ; ils avaient vécu presque neuf ans en sa compagnie, et pourtant ils estimaient ne plus pouvoir la garder, ayant eu récemment un bébé qui accaparait tout leur temps. C’est ainsi que Gigi échoua au refuge, un triste jour d’avril.

Cette adorable chienne, croisée retriever labrador, dotée d’une jolie robe noire, les extrémités des pattes chaussées de blanc, née en mai 2000, très câline, recherche la compagnie humaine. Elle se montre affectueuse avec tout le monde et très douce avec les enfants. En excellente santé, tatouée et vaccinée contre toutes les maladies courantes de son espèce, elle ne demande qu’à retrouver un foyer, prête à s’attacher à tous les membres de la famille.

Bien éduquée, docile, on ne lui connaît pas de défaut. Il serait souhaitable qu’elle retrouve bien vite des maîtres, car le temps de caresses et de câlins que les bénévoles peuvent accorder à chaque chien n’est pas suffisant pour Gigi.

Cette gentille chienne participe à l’opération « chiens doyens » organisée par 30 Millions d’Amis.

Gigi, heureuse et paisible, dans son nouveau foyer.

Gigi, heureuse et paisible, dans son nouveau foyer.

Baudoin, un bien brave chien.

Baudoin - Adopté en juillet 2009

Baudoin – Adopté en juillet 2009

Après dix années de bonheur auprès d’une maîtresse avec laquelle il vivait en parfaite harmonie, partageant ses joies et ses peines, le petit chien Baudoin se trouva brusquement confronté à un double malheur : le décès de sa maîtresse et l’obligation de quitter la maison et le jardin qui constituaient son univers, la famille estimant ne pas pouvoir garder ce chien vieillissant.

Après une période de désarroi intense, le brave Baudoin s’employa à surmonter son chagrin, fit face à son destin et, avec courage, prit de nouvelles habitudes, s’adapta aux personnes et au lieu, accepta sans rechigner un mode de vie bien différent de celui qu’il avait toujours connu !

D’humeur enjouée, sociable, capable de cohabiter pacifiquement avec un de ses congénères, calme, obéïssant, Baudoin dispose de toutes les qualités requises pour devenir un compagnon à quatre pattes quasiment parfait.

Ce gentil jagd terrier noir et feu à poil dur, né en mars 1999, tatoué, vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce, en excellente santé, attend sagement au refuge un nouveau foyer, auquel il saura s’intégrer très vite.

Baudoin participe à l’opération « chien doyen » organisée par 30 Millions d’Amis.

Baudoin dispose d'un canapé personnel

Baudoin dispose d’un canapé personnel.

Histoire de Lina.

Lina - Adoptée en mai 2009

Lina – Adoptée en mai 2009

Cette jolie chienne, setter anglais à la robe noir et blanc, a grandi auprès d’un couple d’aveugles, et leur a tenu compagnie pendant de longues années. Elle s’est donc habituée à avoir constamment son maître à portée de vue, et ne supporte pas d’être séparée de lui, même un court moment : séparée de son mentor humain, elle se trouve en situation d’intense détresse et ne cesse d’aboyer et de pleurer.

Après un premier séjour au refuge, accueillie dans un foyer chaleureux, la mère de famille ne travaillant pas et emmenant Lina partout avec elle, elle a de nouveau connu quelques années de bonheur, qui viennent de s’achever, au grand désespoir de Lina et de sa maîtresse, qui se trouve dans l’obligation de reprendre son métier.

Lina est donc revenue au refuge, où elle peine à supporter les rigueurs de l’hiver. Née en 1995, elle participe à l’opération « chien doyen » organisée par 30 Millions d’Amis.

Tatouée, stérilisée, vaccinée, en bonne santé si l’on excepte un début de cataracte et le fait qu’elle n’entend plus très bien, Lina a toutes les qualités : obéissante, câline, propre, calme et douce, patiente avec les enfants, sage en voiture, tolérant les chats, faisant la fête aux visiteurs, elle peut vivre en appartement.

Il faudrait qu’elle puisse retrouver rapidement un maître ayant la possibilité de la garder en permanence avec lui. Cette condition réalisée, Lina n’apporterait que du bonheur à son bienfaiteur.

Joël, 8 ans, 5 ans de refuge.

Chien élégant, à la robe tricolore, noir largement dominant, plastron et extrémités des pattes d’un blanc pur, Joël, croisé griffon et berger belge, a été abandonné à l’âge de un an et dix mois par des maîtres qui lui reprochaient de ne pas aimer leurs enfants, auxquels il avait pourtant servi de jouet pendant les vingt mois séparant l’acquisition du chiot de l’abandon du jeune chien.

Né en décembre 2001, au refuge depuis plus de cinq ans, Joël n’a jamais présenté la moindre difficulté : jouissant d’une excellente santé -il n’a jamais été malade-, en pleine forme permanente, aimant beaucoup les promenades et les jeux, obéïssant -sauf quand une chienne en chaleurs se trouve dans les parages !- câlin, il possède les qualités qui feraient de lui un compagnon à quatre pattes très agréable.

Comme tous ses congénères hébergés au refuge des Cailloux, Joël est tatoué et vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce.

Joël jouit maintenant d'un merveilleux jardin

Joël jouit maintenant d’un merveilleux jardin.

Calliste le timide.

Calliste - Adopté en mai 2009

Calliste – Adopté en mai 2009

Il est tout noir, avec une queue très courte et de beaux yeux verts qu’il écarquille dès qu’un étranger pénètre dans la chatterie, car il est très craintif. On ne connaît rien de son passé : il a été trouvé à Marsannay-la-Côte, en septembre 2005. Mais on peut supposer, sans grand risque d’erreur, que ses débuts dans la vie n’ont pas été des plus heureux. Timide, conciliant, il parvient à s’entendre avec 25 de ses congénères, dans une de nos chatteries surpeuplées. Né en juillet 2005 -son âge a été estimé par le vétérinaire-, Calliste est tatoué, castré, vacciné, testé contre la leucose et le F.I.V. et déclaré indemne de tout virus.

Les bénévoles, qui lui ont laissé le temps de s’habituer à eux, peuvent le caresser, et il adore les câlins. Calliste meurt d’envie de venir au-devant des gens pour se faire dorloter, mais il n’ose pas, il hésite et il observe. Lorsqu’enfin il s’enhardit et tente une approche, le moment du départ est déjà venu pour l’employé ou le bénévole. Il ne pourra plus progresser dans le cadre du refuge. Il lui faudrait une maîtresse douce et patiente, ayant la possibilité de lui offrir une vie calme, et bien sûr il doit impérativement être gardé à l’intérieur. Dehors, il prendrait peur, s’enfuirait et ne pourrait pas revenir. Il saurait se faire accepter par un ou plusieurs autres chats de même statut que lui. Calliste attend, au refuge, la chance qu’il n’a jamais eue.

Calliste ne sait pas choisir entre le canapé et l'oreiller : il prend les deux !

Calliste ne sait pas choisir entre le canapé et l’oreiller : il prend les deux !

Croc-Blanc tente sa chance !

Croc-Blanc - Adopté en mai 2009

Croc-Blanc – Adopté en mai 2009

Ce superbe siberian husky gris blanc à poils mi-longs est né en juin 1996. Abandonné à l’âge de six ans parce qu’il poursuivait et attaquait les moutons ( ses maîtres, habitant la campagne, laissaient le chien divaguer et celui-ci, obéissant à ce qui est un instinct de sa race, chassait).

Agé de 11 ans maintenant, en bonne santé si on excepte une arthrose des hanches qu’il oublie facilement à l’aide d’un comprimé quotidien, Croc-Blanc rêve d’un maître qu’il aimerait aussitôt de tout son coeur.

Tatoué et bien vacciné, facile à vivre et gentil, mais fugueur comme la plupart des huskys, Croc-Blanc, qui aime se promener, doit être tenu en laisse en permanence, et s’il est appelé à demeurer dans une maison, il faut que le jardin soit solidement clôturé d’un mur ou d’une grille. Moyennant ces quelques précautions, Croc-Blanc ferait un compagnon très agréable.

Ce chien fait partie de l’opération « chien doyen » organisée par 30 Millions d’amis.

Histoire de Pitchounette.

Pitchounette - Adoptée fin avril 2009

Pitchounette – Adoptée fin avril 2009

C’est une employée d’un service social de la ville de Dijon qui apporta Pitchounette au refuge, après nous avoir demandé si nous voulions bien la prendre en charge. Le maître de la petite chatte, malade à force de s’être drogué, entrait à l’hôpital psychiatrique.

Pitchounette, à son arrivée, était perturbée, craintive et triste. Comme son maître, elle avait vécu des moments pénibles et il lui fallut quelques semaines pour oublier un passé constrasté, tantôt heureux, tantôt houleux.

Rassurée, réconfortée et câlinée, elle eut tôt fait de retrouver son équilibre. Dorénavant, Pitchounette n’aspire plus qu’à s’attacher à un maître qui lui procurera la vie calme et régulière dont tous les chats ont besoin. Elle est un peu timide avec les autres chats, mais pas avec les gens dont elle apprécie beaucoup la compagnie.

La douce Pitchounette, née en août 1995, dotée d’une jolie robe blanc et tigré, stérilisée, tatouée, vaccinée, testée contre la leucose et le F.I.V. et déclarée indemne de tout virus, fera très vite confiance à qui voudra bien lui accorder l’affection qu’elle mérite.

Pitchounette est traitée avec une infinie douceur.

Pitchounette est traitée avec une infinie douceur.

Hadrien le vagabond.

Trouvé par une dijonnaise à Talant -il cherchait dans une poubelle de quoi subsister- il est arrivé au refuge en piteux état : il fallut soigner au plus vite une otite bilatérale et arracher des molaires infectées. Maintenant tout va bien : l’ancien clochard, qui était déjà castré, est guéri et il a été tatoué et vacciné. Il est très facile à vivre et à contenter : des caresses, un bon coussin pour dormir (âgé d’environ 15 ans, ce chat très calme dort beaucoup), une écuelle bien remplie, et notre ex S.D.F. est au paradis… On s’est vite aperçu qu’il connaissait toutes les bonnes manières et il est évident qu’il a été choyé avant de se retrouver à la rue, probablement à la suite d’un mauvais coup du sort. Il est gentil comme tout et n’a aucun défaut. Le seul obstacle à son adoption est son âge présumé. Mais est-il besoin de rappeler qu’un chat bien traité peut facilement vivre vingt ans et davantage ? Nous avons fait pour lui tout ce qui était en notre pouvoir. Mais il lui manque encore l’essentiel : un maître. Et ce grand bonheur, vous seul pouvez le lui donner…

Mazarine la timide.

Mazarine - Adoptée en mars 2009

Mazarine – Adoptée en mars 2009

Pendant la longue hospitalisation de son maître, Mazarine est restée dans la maison de Genlis avec quelques-uns de ses congénères, et un voisin passait chaque jour, rapidement, pour nettoyer les litières et déposer la nourriture. Lors de leur arrivée au refuge, après le décès de leur maître, les chats avaient un peu perdu l’habitude de la présence humaine.

Mazarine est une jolie chatte tigré gris et blanc, née en 1997. Elle est stérilisée, tatouée, vaccinée contre le typhus, le coryza et la chlamydiose ; elle a été testée contre la leucose et le F.I.V., et déclarée indemne de tout virus.

Gentille, timide, parfois craintive, très douce, ayant manifestement besoin d’affection, il lui faut aussi un peu de temps et du calme pour reprendre confiance. On peut la caresser, et elle apprécie beaucoup les câlins, mais il faut éviter les cris et les gestes brusques. Nous recherchons pour elle une bonne place de chat d’intérieur, dans un foyer calme. Mazarine a l’habitude de vivre avec d’autres chats et s’entend bien avec eux, mais elle serait également très heureuse de devenir l’unique compagne à quatre pattes d’un maître affectueux.

Elle saurait manifester sa reconnaissance et s’attacher profondément à la personne qui accepterait de l’accueillir et de la traiter avec la douceur qu’elle mérite.

Boomer, un bien brave chien !

Boomer - Adopté en mars 2009

Boomer – Adopté en mars 2009

Boomer est un superbe labrador sable qui, aux dires de tous ceux qui le connaissent, n’a que des qualités. Très câlin, toujours enjoué et de bonne humeur, il fait la fête à tout le monde et saute de joie lorsqu’on s’apprête à jouer avec lui ou à l’emmener promener. Il aime beaucoup la compagnie et ne paraît pas son âge. Né en décembre 1997, il est en pleine forme, si on excepte une très légère arthrose de la hanche droite qui ne le gêne pas du tout.

Ses anciens maîtres vont avoir un bébé, et pensant qu’ils n’auraient plus de temps à consacrer au chien, ils ont choisi de l’abandonner. A 11 ans, et lorsqu’on n’a commis aucune faute, c’est plutôt dur pour un chien fidèle. Mais Boomer est prêt à s’attacher de nouveau, de tout son coeur de brave bête.

Tatoué, vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce, il participe à l’opération « chien doyen » organisée par 30 Millions d’Amis.

Le chat Janvier… en Juillet !

Janvier - Adopté en mars 2009

Janvier – Adopté en mars 2009

Trouvé errant, l’hiver dernier, à la gare de Velars-sur-Ouche, ce chat roux à poils mi-longs a manifesté son contentement dès son arrivée au refuge : enfin un endroit où l’on trouvait de quoi se repaître sans avoir à chaparder ! Et puis, la douleur qu’il éprouvait depuis longtemps a disparu très vite. En effet, il souffrait d’une gale auriculaire ancienne, jamais soignée, qui provoque d’intenses démangeaisons et finit par causer un othématome : l’oreille rétrécit et se fripe. Le brave chat, qu’on a nommé Janvier, fut vite soulagé par les soins et il est parfaitement guéri depuis longtemps, mais sa drôle d’oreille restera toute plissée…

La mise en état sanitaire et légale a été effectuée : Janvier est tatoué, castré, vacciné ; positif F.I.V., il a rejoint ses congénères de même statut que lui dans une petite chatterie où il attend avec impatience son futur maître, prêt à lui manifester une reconnaissance éperdue. Janvier a un très bon caractère ; doux câlin, il n’a que des qualités.

Thomas, le bon gardien.

Thomas

Thomas - Adopté en février 2009

Thomas – Adopté en février 2009

Trouvé au parc de la Colombière, à Dijon, et jamais réclamé, il a été tatoué et vacciné contre la maladie de Carré, la toux de chenil, la leptospirose et la parvovirose. Ce croisé berger allemand-berger belge à la robe fauve charbonné, né en 1999, est en excellente santé et se montre bon gardien.

Il a besoin d’affection et n’aime pas rester seul, aussi lui faudrait-il un maître qui puisse l’emmener partout avec lui ou qui dispose d’un jardin bien clos ou d’une cour où Thomas pourrait l’attendre. Vigoureux, ce chien saute assez haut et il serait certainement tenté de franchir le mur pour rejoindre son maître.

Ayant été adopté puis abandonné parce qu’il dévastait le petit appartement dans lequel son maître avait emménagé et où il le laissait seul toute la journée, Thomas a dorénavant grand besoin d’un maître sérieux, qui saura le faire vivre dans les conditions nécessaires à la race à laquelle il appartient. Ce chien a besoin de pouvoir se défouler, soit en disposant d’une cour, soit en faisant de bonnes promenades. Il fait partie de l’opération « chiens doyens » organisée par 30 Millions d’Amis.

Isaac le rescapé.

Isaac - Adopté janvier 2009

Isaac – Adopté janvier 2009

Une dame âgée, demeurant à Aloxe-Corton, avait eu pitié d’un groupe de chats non apprivoisés sauvages et faméliques, qu’elle avait entrepris de nourrir chaque jour. Craignant la prolifération, elle demanda l’aide de l’association « Charlotte et les autres… », qui prit en charge la stérilisation et le tatouage de tous les adultes du groupe. Mais il y avait aussi une portée de chatons, âgés d’environ deux mois, qui se réfugiaient, pour s’abriter et échapper à la méchanceté de certains… dans les égoûts ! Il fallut au jeune homme qui proposa son aide pour capturer les chatons et les apporter au refuge une détermination remarquable. Son arrivée ne passa pas inaperçue : les avant-bras profondément griffés, il transportait la portée dans une cage à oiseaux, n’ayant rien trouvé d’autre.

La portée a grandi très vite, et les chatons, facilement sociabilisés, ont été adoptés dans les mois qui suivirent, sauf un. Isaac, plus timide que les autres, se cachant souvent derrière sa corbeille, est resté. Né fin août 2007, tigré marron, poils mi-longs, vacciné, castré, tatoué, testé leucose et F.I.V. et déclaré indemne de tout virus, il aurait bien besoin d’avoir enfin un maître auquel il saurait s’attacher de tout son coeur. Toujours très timide, il lui faut absolument une place de chat d’intérieur. S’il venait à mettre le museau dehors, il prendrait peur aussitôt, fuirait et serait incapable de revenir. Il faut aussi que son maître fasse preuve d’un peu de patience, le temps qu’Isaac ose à croire à son bonheur. Passer des égoûts d’Aloxe-Corton à une maison accueillante, ce serait tout de même une jolie revanche pour ce petit chat !

Isaac est devenu tellement sociable qu'il accepte même les caresses des visiteurs.

Isaac est devenu tellement sociable qu’il accepte même les caresses des visiteurs.

La souffrance de Leslie.

Leslie - Adoptée en janvier 2009

Leslie – Adoptée en janvier 2009

Trouvé par des dijonnais dans leur jardin, le chaton faisait vraiment pitié, marchant sur trois pattes et pleurant de faim. Le vétérinaire diagnostiqua une fracture ancienne du coude gauche. On imagine aisément la souffrance de la petite bête, abandonnée dans la ville, errant, avec une patte cassée et sans même un antalgique, à la recherche de nourriture.

La fracture, consolidée lors de son arrivée au refuge, n’a pas pu être opérée, et la petite Leslie continuera donc à marcher sur trois pattes. Elle ne souffre plus et se débrouille fort bien avec son handicap, auquel elle semble ne prêter aucune attention.

Vaccinée contre le typhus et le coryza, en bonne forme, dotée d’une jolie robe tigré roux, la petite femelle sera confiée à l’adoption avec un bon de stérilisation et tatouage à utiliser lorsqu’elle aura atteint l’âge de sept mois.

Leslie est câline et adore qu’on s’occupe d’elle. Elle a encore besoin de calme, craint un peu le bruit et les chats qu’elle ne connaît pas. Dorénavant confiante en son destin, elle attend sagement celui ou celle qui lui fera oublier son triste début de vie.

Geoffroy le solitaire.

Geoffroy - Adopté en décembre 2008

Geoffroy – Adopté en décembre 2008

En février 2008, il errait misérablement autour de l’hôpital du Bocage, à Dijon, cherchant un coin abrité où se tapir… Arrivé au refuge, il eut tôt fait de se réchauffer et d’engloutir une énorme quantité de pâtée.

Il a d’abord reçu un nom : Geoffroy, puis tous les soins nécessaires. Après l’avoir castré, tatoué, vacciné, et testé (il est F.I.V. positif), on voulut le mettre en chatterie, avec ses congénères de même statut que lui. On s’aperçut alors qu’il ne s’entendait pas avec les autres chats, qui lui font peur, et qu’il avait dû servir de souffre-douleur dans sa vie antérieure : il craint aussi les enfants en bas-âge. Séquelle d’un passé au cours duquel il a probablement été martyrisé, il est pour le moment assez indépendant. Il convient de le laisser tranquille et d’attendre qu’il vienne de lui-même solliciter les caresses. Il faudra un peu de temps pour qu’il parvienne à se départir de la méfiance qu’il éprouve encore par moments à l’égard des hommes.

En attendant l’adoption qui ferait le bonheur de ce chat âgé de huit ans, le pauvre Geoffroy, à cause de l’aversion qu’il éprouve pour ses congénères, doit se contenter d’un tout petit box.

La longue attente de Baptiste.

Baptiste - Adopté en décembre 2008

Baptiste – Adopté en décembre 2008

Il a été trouvé attaché à la porte du refuge en avril 1999, et on s’est longtemps demandé comment son maître avait pu se séparer ainsi de ce chien si gentil, âgé d’à peine 10 mois. Baptiste, croisé berger noir et feu, né en juillet 1998, est tatoué, vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce, en excellente santé si l’on veut bien excepter un léger souffle cardiaque, traité par un comprimé journalier que le brave chien avale avec une bonne volonté touchante.

Calme, sans souci, facile à vivre, docile, aimant les promenades, capable de rester seul de longs moments mais adorant fourrer sa tête sous l’épaule d’un bénévole pour se faire câliner, respectant les chats auxquels il ne fait pas attention, Baptiste est aussi très timide. Lorsque le refuge est ouvert aux visiteurs, il jappe par crainte de la foule, ce qui lui donne l’air peu aimable et le fait passer pour un chien bruyant, ce qu’il n’est pas : ce chien plein de tendresse, prêt à s’attacher éperduement à qui voudra bien l’accueillir, joue alors les gros méchants, et c’est la raison pour laquelle il n’a pas été adopté. Mais la vie au refuge est bien rude pour un chien âgé de presque dix ans, et il serait juste qu’après neuf ans d’attente, Baptiste rencontre enfin son sauveur. Il participe à l’opération « chien doyen » organisée par 30 Millions d’Amis.

Lambert, oublié sur l’autoroute.

Il a été trouvé galopant sur l’autoroute, au niveau de la sortie Dijon centre, par un habitant d’Epagny qui est venu le déposer au refuge. Peut-être tentait-il de rattraper la voiture de ses maîtres. Personne n’a réclamé le petit fox tricolore, qui n’était pas identifié et ne portait même pas de collier. Agé de quatre ou cinq ans (estimation établie par le vétérinaire), le chien a été tatoué et vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce.

Lambert est particulièrement gentil, très calme ; il ne joue pas, mais probablement ne demande-t-il qu’à apprendre. Il n’aboie pas, il est très sage mais il a besoin de présence. La compagnie d’un être humain semble le rassurer, et il apprécie beaucoup les caresses.

Conséquence d’une petite attaque ou du pincement d’un disque cervical, il boite légèrement : sa patte arrière droite glisse un peu sur le côté, et c’est la raison pour laquelle son adoption est proposée dans le journal. Pour le moment, il doit prendre deux comprimés de candilat par jour, qu’il avale sans faire d’histoire, avec une bonne volonté touchante. Le traitement ne sera probablement plus nécessaire dans quelque temps.

Lambert attend au refuge, avec confiance, le bon maître auquel il est prêt à s’attacher de tout son coeur.

Lambert, confiant, dort sur le canapé.

Lambert, confiant, dort sur le canapé.

Plaidoyer pour Mirette.

Depuis de longues années, Mirette et sa maîtresse cohabitaient harmonieusement, et une tendre complicité s’était tissée entre elles deux. Elles vieillissaient ensemble, inséparables. Et puis, au mois de juillet dernier, brusquement, la famille de la dame la fit entrer en maison de retraite, et Mirette, née en 1995, donc âgée de 13 ans, fut abandonnée au refuge.

On imagine le stress subi par cette petite chienne qui n’avait jamais rien connu d’autre que les rues de son village et l’amour de sa maîtresse.

Croisée ratier-fox, robe noire, Mirette est tatouée et vaccinée contre toutes les maladies courantes de son espèce, en bonne santé si l’on veut bien excepter un léger souffle au coeur, normal à son âge. Ne présentant aucune difficulté, câline, ayant un grand besoin d’affection et de présence, elle attend au refuge un maître affectueux auquel elle s’attachera aussitôt.

La déception de Norway.

Norway - Adopté en Novembre 2008

Norway – Adopté en Novembre 2008

Norway, superbe cocker spaniel de pure race, bleu roannais (en clair : au pelage noir et blanc), a d’abord connu neuf années de bonheur avec son maître avant que celui-ci, à l’occasion d’un départ pour l’Espagne, décide de s’en défaire.

Ce gentil chien craint un peu ses congénères de grande taille, pour avoir été jadis mordu par un berger allemand, mais il s’entend fort bien avec les chats et se montre sociable avec les petits chiens. Comme la plupart des cockers, il a besoin qu’on lui nettoie les oreilles régulièrement afin d’éviter les otites, soin qu’il supporte avec la meilleure grâce du monde.

Traumatisé par son abandon, il a besoin d’être rassuré par une présence et il n’est jamais aussi heureux que lorsqu’on s’occupe de lui. Il lui faudrait un maître assez disponible, qui puisse se trouver souvent avec lui.

Docile, câlin, en bonne santé, tatoué et vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce, âgé de dix ans et participant, pour cette raison, à l’opération « chien doyen » organisée par 30 Millions d’Amis, notre petit Norway attend sagement au refuge celui qui lui permettra de croire de nouveau au bonheur.

Norway prend sagement place à table

Norway prend sagement place à table.

Un coussin pour Heidi!

Heidi - Adopté en Novembre 2008

Heidi – Adopté en Novembre 2008

Une bonne âme l’a « ramassée », dans un piteux état, au beau milieu d’un champ, le long de la route qui va de Dijon à Norges.

Pour cette petite chienne, caniche à la robe toute noire, la S.D.A. a fait, comme d’habitude, tout ce qui était possible, et Heidi est désormais prête pour un nouveau départ dans la vie : elle est tatouée, vaccinée contre toutes les maladies courantes de son espèce ; rassurée, rassasiée, débarrassée de divers petits bobos, elle a repris espoir. Un souffle au coeur, et aussi son âge -elle est née en 1992-, font que l’opération de ses tumeurs mammaires n’a pas été tentée, pour ne pas lui faire courir un risque jugé assez important par le vétérinaire.

Timide, gentille, ayant besoin de douceur et n’aimant pas être surprise, n’appréciant guère les promenades, Heidi rêve d’un bon coussin aux pieds d’une maîtresse affectueuse. Elle a raison d’espérer : le premier « cas des cailloux » avait 17 ans lors de son adoption. Il a donné deux ans de bonheur à sa maîtresse…

Cette petite chienne participe à l’opération « chien doyen » organisée par 30 Millions d’Amis.

Histoire du chien Pépère.

Ce superbe braque allemand marron errait depuis plusieurs jours à Saint-Apollinaire lorsqu’un habitant de la petite ville se décida à l’amener au refuge. Par chance, le chien était tatoué ; on prit donc contact avec les maîtres de Pépère des enfants de Bohême (c’est le nom de ce chien de pure race) pensant qu’ils seraient heureux de le retrouver et viendraient aussitôt le chercher. On s’était lourdement mépris, la fugue se transforma en abandon.

Depuis, Pépère vit tranquillement sa vie de chien au refuge. Il s’est très vite adapté aux uns et aux autres, a supporté avec beaucoup de bonne volonté les vaccinations, le vermifuge, bref tout ce qui était nécessaire pour une parfaite remise en forme. Né en mai 1999, ce chien sans souci paraît plus jeune. Vigoureux, en bonne santé, aimant se dépenser, d’humeur égale et charmante, il attend paisiblement sa chance. On serait bien en peine de lui trouver un défaut : il n’a que des qualités !

Ce chien fait partie de l’opération « Chiens doyens » organisée par 30 millions d’Amis.

Hégisippe, chien de manchon…

Ce chien minuscule, croisé pékinois à la robe fauve charbonné, a été jeté dans la cour du refuge début décembre 2007. Son corps tout entier était recouvert de croûtes sanguinolentes, il n’avait plus de poils, son minois n’était plus qu’une plaie où brillaient deux petits yeux suppliants et apeurés. Sa maladie, une pyodermite superficielle généralisée, n’était pas grave, mais elle n’avait jamais été soignée et perdurait probablement depuis longtemps, ce qui avait causé cet état devenu critique. Il fallut trois mois de soins pour éradiquer la maladie ; la pauvre bête se pliait de bonne grâce aux bains divers, shampoings bi-hebdomadaires et prenait ses remèdes sans sourciller. On put ensuite procéder aux vaccinations et au tatouage. Soulagé enfin des démangeaisons tenaces qui l’avaient fait souffrir si longtemps, Hégisippe peut enfin profiter de la vie, et le charmant petit monstre ressemble enfin à un chien.

Agé de 4 ans, gentil, réclamant sans cesse des câlins, Hégisippe apprécierait beaucoup d’être adopté et chouchouté, et probablement se montrerait-il un peu possessif avec son maître. Ses poils repoussent, mais il faudra encore procéder aux shampoings pendant quelque temps, et demander au vétérinaire de faire, en juillet, la dernière piqûre d’ara.

Le stress de Jacob.

Jacob - Adopté en septembre 2008

Jacob – Adopté en septembre 2008

Trouvé entre Corcelles-les Citeaux et Savouges, ce gentil minou n’a jamais été réclamé. L’association a donc pris en charge sa mise en état sanitaire et légale, et Jacob est dorénavant tatoué, castré et vacciné contre le typhus, le coryza et la chlamydiose. Il a également été testé contre la leucose et le F.I.V., et déclaré indemne de tout virus. Il jouit d’une excellente santé, et ce chat superbe, à la robe tigré gris et blanc, est encore très jeune : le vétérinaire pense qu’il est né en 2005. (Pour attribuer à un animal une date de naissance, le praticien examine les dents et l’état général).

Tout allait pour le mieux pour Jacob, à qui on ne connaît aucun défaut, jusqu’à ce qu’on le mette en chatterie. Toutes les chatteries sont bondées et dans chacune se pressent environ vingt cinq chats, qui doivent cohabiter dans un espace assez réduit. Plusieurs essais ont été faits, en vain : Jacob stresse, ne sait pas se faire respecter, n’ose pas manger si quelqu’un ne reste pas auprès de lui et déclenche invariablement une sorte de coryza qui cesse dès qu’on l’isole. Il a donc fallu se résoudre à le faire vivre dans un box, en espérant une adoption rapide.

Jacob est calme, doux, affectueux ; il s’entend bien avec ses congénères à condition qu’ils ne soient pas nombreux. Il ne lui manque que l’essentiel : un vrai maître !

Cure de jeunesse au refuge pour José !

José - Adopté en août 2008

José – Adopté en août 2008

On ne savait rien de ce petit york blue et tan, trouvé errant dans les rues d’Auxonne, où il cherchait sa pitance dans les poubelles. Notre vétérinaire, d’après l’examen des dents et l’état général du chien, a estimé qu’il avait environ 11 ans.

Le petit chien a été vacciné, tatoué et on lui a donné un nom : José. Constatant qu’il était bien traité au refuge, probablement mieux qu’il ne l’avait jamais été, heureux de vivre, il est devenu joueur et farceur, à tel point qu’il paraissait rajeunir un peu plus chaque jour.

Adopté en août 2008, il coule des jours heureux à Cressey-sur-Tille.

Capucine la discrète…

Capucine - Adoptée en août 2008

Capucine – Adoptée en août 2008

Cette famille avait déposé Capucine au refuge, prétextant l’avoir trouvée dans le jardin le matin même. Mais la petite fille essuyait des larmes en caressant la chatte pour lui dire au revoir, et la famille se retira très vite, s’engouffrant dans la voiture sur le toit de laquelle étaient arrimées trois paires de skis. C’était le début des vacances de février 2006.

On réconforta Capucine, puis on fit le nécessaire : la petite chatte est tatouée, stérilisée, vaccinée ; testée contre la leucose et le F.I.V., elle a été déclarée indemne de tout virus.

Née en 2001, donc âgée aujourd’hui d’à peine 7 ans, toute noire, Capucine est calme, timide et gentille. Elle adore se blottir contre une bénévole et ronronne alors de tout son coeur. Mais elle ne se plaît pas en la compagnie des vingt-cinq autres chats qui peuplent la chatterie dans laquelle elle se trouve ; elle n’ose même pas faire sa toilette, une bénévole doit la brosser.

Capucine serait bien soulagée si elle pouvait échapper à ses trop nombreux congénères et être adoptée par la gentille maîtresse qu’elle mérite vraiment.

Capucine s'apprête à commencer sa journée de travail : elle éprouve une attirance particulière pour le bureau et pour l'ordinateur

Capucine s’apprête à commencer sa journée de travail : elle éprouve une attirance particulière pour le bureau et pour l’ordinateur.

L’injustice faite à Patka.

Patka - Adoptée en août 2008

Patka – Adoptée en août 2008

Cette adorable chienne, facile à vivre, débordant de joie à la moindre caresse ou parole prononcée tendrement, a été abandonnée en avril dernier. Son maître, en quittant ses fonctions de gardiennage, a estimé qu’elle était devenue inutile. Née en 1999, tatouée, vaccinée, stérilisée, Patka, croisée berger et siberian husky, n’avait pas mérité ce sort injuste : discrète, douce, elle s’est résignée sans se plaindre à la séparation d’avec son maître, mais en a évidemment beaucoup souffert. Son comportement est irréprochable ; bénévoles et employés s’accordent à la trouver gentille, obéïssante, pleine de gratitude à chaque petite attention qu’on lui porte. Elle semble toujours soucieuse de donner satisfaction à qui s’occupe d’elle. En bonne santé, elle pourrait procurer bien des joies à celui qui déciderait de lui rendre la joie de vivre.

Patka fait partie de l’opération « chien doyen » organisée par 30 Millions d’Amis.

Sophia et Snoopy, inséparables.

Sophia et Snoopy - Adoptés en août 2008

Sophia et Snoopy – Adoptés en août 2008

Deux jolis bichons maltais blancs sont arrivés au refuge il y a de cela quelques mois. Tous deux sont nés en 2001, tatoués et bien vaccinés. La chienne se nomme Sophia, elle est stérilisée et prend grand soin, depuis sa naissance, de son petit compagnon, qu’elle guide et sur lequel elle veille avec une sollicitude touchante. Le chien s’appelle Snoopy, il est aveugle de naissance, cécité causée par une cataracte congénitale, et il n’a besoin d’aucun soin particulier. Il suit partout sa protectrice et surmonte parfaitement bien un handicap qu’il ignore, puisqu’il n’a jamais vu clair.

Les deux petits chiens jouissent d’une excellente santé. Affectueux, joueurs, faciles à vivre, obéissants, gentils, faisant la fête à tout le monde, ils sont habitués aux chats avec lesquels ils peuvent cohabiter sans souci, et ils attendent avec impatience un foyer dans lequel ils pourraient s’épanouir et vivre heureux.

Hyacinthe, un chien peu encombrant !

Hyacinthe - Adopté fin juillet 2008

Hyacinthe – Adopté fin juillet 2008

Trouvé à Couchey, ce yorkshire noir et feu non identifié n’a jamais été réclamé. Probablement vivait-il dans une maison avec jardin, car il n’aime pas qu’on le mette en laisse et n’a pas l’habitude des promenades. D’après le vétérinaire, il es né en 1994, ou quelques années plus tard, car donner un âge à un animal avec pour seul indice l’examen de la dentition reste un exercice assez aléatoire. Comme tous ses congénères de petite taille, il peut vivre encore de nombreuses années. En bonne santé, il a été vacciné, mais on n’a pas voulu lui faire subir le risque d’une anesthésie générale pour le tatouer, aussi sera-t-il identifié par transpondeur (puce) au moment de son adoption.

Hyacinthe est d’humeur variable : c’est lui qui décide des moments où les câlins sont les bienvenus, et de ceux pendant lesquels il désire faire tout seul quelques pas dans l’herbe ou se reposer dans sa corbeille. Peu enclin à jouer avec les enfants, il ferait un bon compagnon pour une personne seule ou un couple à la vie calme.

Hyacinthe participe à l’opération « chien doyen » organisée par 30 Millions d’Amis.

Babouche, un chien plein de vie.

Abandonné en avril 2001, à l’âge de 4 ans, parce que ses maîtres quittaient le département et estimaient qu’ils ne pouvaient pas s’encombrer d’un chien qui compliquerait leur déménagement, Babouche attend sa chance au refuge depuis cette date.

Mais son trop plein d’énergie l’empêche de séduire les visiteurs : à peine sorti de son box, il ne pense qu’à se défouler et à jouer, saute comme un cabri, galope dans la cour et fait le fou. Lorsqu’enfin calmé, il revient pour se faire câliner, les visiteurs s’intéressent déjà à un autre chien. En parfaite santé, vigoureux et joueur, ce croisé griffon à la robe gris-fauve, né en avril 1997, tatoué et bien vacciné, pourrait faire le bonheur de qui voudrait bien l’adopter. Il serait préférable que la famille ne compte pas d’enfant en très bas âge, qu’il pourrait bousculer par inadvertance en jouant ; en revanche, il ignore les chats, et pourrait donc sans souci intégrer un foyer déjà possesseur d’un petit félin. Un jardin est souhaitable. A défaut, des promenades pas trop courtes pourraient faire l’affaire.

Ce chien, qui engendre la bonne humeur et incite au jeu, fait partie de l’opération « chien doyen » organisée par 30 Millions d’amis.

Gribouille-Rudy, le chat qui compte double !

Gribouille-Rudy - Adopté le 7 juillet 2008

Gribouille-Rudy – Adopté le 7 juillet 2008

Il est affublé de deux noms, moyen par lequel on a réparé une petite erreur, et c’est un adorable minou. En novembre 2004, il est entré dans un bureau dijonnais, criant famine et, depuis cette date, il séjourne au refuge, où il est connu de tous pour son bon appétit et sa gentillesse. Placide, accueillant, d’humeur égale, il s’entend avec tous ses congénères, mais craint ceux qui se montrent agressifs. Il adore les caresses et pourrait passer des heures sur les genoux de son maître, s’il avait la chance d’en trouver un.

Castré, tatoué, vacciné contre le typhus et le coryza, testé leucose et F.I.V., il a été déclaré indemne du virus de la leucose et positif F.I.V., ce qui ne l’empêche pas de se porter comme un charme depuis le début de son long séjour au refuge.

Nul doute qu’il saurait faire le bonheur de qui voudrait bien lui donner un foyer, et qu’il rendrait au centuple l’affection qu’on lui accorderait ! Sans perdre espoir, cultivant sa gaité naturelle, il attend depuis plus de 4 ans déjà une bonne place de chat d’intérieur.

Gribouille-Rudy, qui mangeait sans arrêt pour tromper son ennui, a trouvé l'affection et les jeux dont il avait besoin

Gribouille-Rudy, qui mangeait sans arrêt pour tromper son ennui, a trouvé l’affection et les jeux dont il avait besoin.

Yvain, un chien transparent.

Yvain a été trouvé attaché à un poteau, à Chenôve, en février 2004. Personne ne l’ayant réclamé, la S.D.A. a procédé à sa mise en état sanitaire puis l’a placé parmi les chiens adoptables. Bénévoles et employés pensaient qu’il trouverait très vite un maître : en effet, ce croisé berger noir et feu est un beau chien, facile à vivre, docile, gentil avec tout le monde ; on ne lui connaît aucun défaut ; en bonne santé, il est tatoué et vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce. Contre toute attente, aucun visiteur ne s’est jamais intéressé à lui, on dirait que le brave chien est devenu transparent…

Agé maintenant de 13 ans et séjournant au refuge depuis presque 4 ans, il faudrait qu’il trouve vite un vrai maître, auquel l’affectueux toutou saurait témoigner une reconnaissance éperdue.

Lali, abandonnée à l’âge de 13 ans.

Lali - Adoptée en mai 2008

Lali – Adoptée en mai 2008

Longtemps cajolée et très gâtée, Lali appréciait beaucoup la douce vie qu’elle menait : délicieux repas (elle est très gourmande), canapé et coussins moelleux, promenades, sorties en voiture, caresses et présence quasi-constante de sa maîtresse… Tout laissait à penser que la dame et sa chienne continueraient à vieillir paisiblement ensemble. Mais le destin ne l’entendait pas ainsi : fatiguée, malade, la maîtresse de Lali, sous l’emprise de la dépression, s’imagina que la chienne devenait pour elle une charge trop lourde, et décida brusquement de l’abandonner en mars 2008.

Lali, teckel à la robe sanglier, est affectueuse, bien éduquée, ne pose aucun problème particulier. Elle est vaccinée, tatouée, et stérilisée. Malgré ses 13 ans et sa corpulence rondelette, due à un fort bon appétit, elle aime beaucoup se promener. Elle s’entend bien avec ses congénères et ne fait pas attention aux chats. Elle participe à l’opération « chien doyen » organisée par 30 Millions d’Amis.

Lali adore déambuler doucement dans le jardin de ses maîtres.

Lali adore déambuler doucement dans le jardin de ses maîtres.

Titus, un amour de chien.

Titus - Adopté en mai 2008

Titus – Adopté en mai 2008

28 septembre 2007 : jour de malchance insigne pour Titus, qui arrivait au refuge, et pour son maître, qui entrait à l’hôpital, d’où il ne devait plus sortir. Pour le petit fox-terrier tricolore, qui n’avait pas été habitué à rester seul et qui était très attaché à un maître qui le gâtait beaucoup, ce fut très dur au début, malgré les efforts faits par les bénévoles pour le réconforter. Et puis, doté d’un bon caractère, il finit par s’habituer tant bien que mal à sa nouvelle vie.

Titus est tatoué, vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce, en excellente santé. Tous ceux qui le connaissent s’accordent à dire que c’est un amour de chien, toujours content, facile à vivre, adorant les promenades et les caresses. S’il avait deux ou trois ans, les visiteurs se battraient pour l’adopter. Mais il est né en février 1998 et vient donc d’avoir dix ans. Son rêve ? connaître de nouveau une tendre complicité avec un maître auquel il s’attacherait aussitôt, et qu’il saurait à son tour combler de bonheur.

Titus fait partie de l’opération « chien doyen » organisée par 30 Millions d’Amis.

Jerry… sans Tom !

Jerry - Adoptée en mai 2008

Jerry – Adoptée en mai 2008

Baptisés Tom et Jerry par leurs maîtres, ils ont mené, pendant 10 ans, une vie de rêve dans une famille qui les avait accueillis alors qu’ils étaient encore chatons et prenait grand soin d’eux. Il y a de cela quelques mois, le plus jeune enfant de la famille (3 ans) est devenu brusquement allergique au poil de chat, et cette allergie est si sévère qu’aucun des subterfuges imaginés par les maîtres pour que l’enfant et les chats puissent cohabiter n’a réussi. C’est ainsi que Tom et Jerry sont arrivés au refuge.

Tom a retrouvé presque aussitôt un foyer et le confort douillet auquel il était habitué. Jerry est toujours au refuge : cette jolie chatte tigré et blanc, âgée de 10 ans, stérilisée et tatouée, vaccinée contre le typhus, le coryza, la leucose et la rage, très câline et douce, mérite de retrouver très vite de bons maîtres. Il lui faudrait une place de chat d’intérieur, car elle n’a jamais été habituée à sortir, ce qui serait, pour elle, vraiment dangereux.

"Jerry... du bonheur ! toujours que du bonheur !" écrit sa maîtresse.

« Jerry… du bonheur ! toujours que du bonheur ! » écrit sa maîtresse.

Marie-Ange nous envoie une photo de Jerry (17 ans déjà) pour nous souhaiter une bonne année.

Marie-Ange nous envoie une photo de Jerry (17 ans déjà) pour nous souhaiter une bonne année.

 

Armand Un pauvre petit lapin.

Armand - Adopté le 28 avril 2008

Armand – Adopté le 28 avril 2008

Armand, joli lapin gris, n’a pas de chance : comme ses dents ne sont pas très bien implantées, il ne les use pas naturellement et le vétérinaire doit les lui couper tous les mois. De surcroît, il a une tumeur des testicules non opérable. Il peut profiter encore longtemps de la vie, et ce serait mieux chez un maître affectueux plutôt qu’au refuge… Lorsqu’il n’aura plus goût à la vie, il faudra le faire euthanasier doucement par le vétérinaire. Une bonne action à faire, et beaucoup de bonheur à en retirer…

Armand est heureux... et cela se voit.

Armand est heureux… et cela se voit.

Histoire de Valentine.

Elle vivait à Flammerans avec une quinzaine de ses congénères, chez une dame très âgée. Lors du décès de cette dame, Valentine avait un an. Dès son arrivée au refuge, début 2004, on fit pratiquer tous les soins nécessaires avant de la mettre en chatterie avec ses congénères. La petite chatte était assez craintive et très timide, mais elle prenait confiance peu à peu.

Valentine est une jolie chatte tigré et blanc, âgée de 4 ans maintenant, stérilisée, tatouée, vaccinée, indemne du virus de la leucose et de celui du F.I.V.

Au printemps 2007, on s’aperçut que la pauvrette avait une gingivite. Depuis cette date, elle vit seule dans une toute petite chatterie, car si les soins sont simples et très peu fréquents (une piqûre lorsqu’elle cesse de manger parce que ses gencives la font souffrir), il faut surveiller son appétit, ce qu’on ne pourrait évidemment pas faire si elle était restée avec les autres chats. Depuis, Valentine s’ennuie, se replie sur elle-même, perd confiance et sa timidité naturelle reprend le dessus, car elle ne reçoit que de rares visites, les bénévoles étant toujours accaparés par les 80 minous qui peuplent les deux grandes chatteries.

La petite chatte si douce a grand besoin de caresses et d’une présence réconfortante. Il lui faudrait une place de chat d’intérieur, dans un foyer très calme, sans enfants en bas âge et sans chien. Pleine d’espoir, elle attend la gentille maîtresse à laquelle elle aura vite fait de vouer un attachement sans bornes.

Valentine a eu la bonne surprise d'être accueillie dans son nouveau foyer par deux de ses congénères.

Valentine a eu la bonne surprise d’être accueillie dans son nouveau foyer par deux de ses congénères.

Hubert, chaton recapé.

Hubert - Adopté en février 2008

Hubert – Adopté en février 2008

A Quétigny, des bénévoles de l’association « Charlotte et les autres… » site internet www.charlotte-et-les-autres.com capturaient, dans le cadre du R.A.P.A.P.P.E.L., des chats errants pour les faire stériliser et tatouer. Ils découvrirent une portée de trois chatons, en piteux état, atteints de coryza. Accueillis au refuge et aussitôt soignés (piqûres, inhalations, pommade dans les yeux etc… ), les chatons sont aujourd’hui complètement guéris.

Seul le petit Hubert conserve une séquelle de son malchanceux départ dans la vie : il ne voit que d’un oeil, ce qui ne l’empêche pas de s’amuser de tout et d’être très câlin. Né le 1er septembre 2007, au refuge depuis le 12 octobre, vacciné contre le typhus et le coryza, le petit chaton tigré aimerait bien trouver rapidement une famille.

La malchance de Snoopy.

Snoopy - Adopté le 31 décembre 2007

Snoopy – Adopté le 31 décembre 2007

Snoopy est un adorable caniche abricot, en bonne santé, tatoué et vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce. Il y a de cela quelques années, il a été découvert allongé auprès de sa maîtresse, morte depuis plusieurs jours. Amené en notre refuge, il a peu à peu surmonté son chagrin, et au bout de quelques mois, il est reparti pour une nouvelle vie avec une dame charmante qu’il avait su émouvoir.

Mais Snoopy nous est revenu l’an dernier : sa maîtresse venait d’entrer à l’hôpital, d’où elle ne devait plus sortir.

Agé maintenant de 13 ans, le petit chien, docile et très doux, ferait un merveilleux compagnon pour des personnes en retraite ou une famille dont un membre au moins est assez souvent au foyer, car il a besoin de présence, ses deux précédentes maîtresses l’ayant vraiment chouchouté. Il saurait donner beaucoup d’affection à qui déciderait de le choyer comme il le mérite, et montrer sa reconnaissance à la personne qui lui permettrait d’avoir de nouveau quelqu’un à aimer.

Snoopy prend un bain de soleil dans le jardin de sa maîtresse.

Snoopy prend un bain de soleil dans le jardin de sa maîtresse.

Les malheurs de Freddy.

Freddy - Adopté en décembre 2007

Freddy – Adopté en décembre 2007

Freddy est un beau chat roux et blanc, castré et tatoué, qui jusqu’à cette année coulait des jours paisibles chez ses maîtres. Il passait beaucoup de temps dehors, recherchant les endroits ensoleillés. Or l’abus de soleil provoque fréquemment des «chancres» (cancers) des oreilles ou du nez chez les chats blancs. C’est ce qui est arrivé à Freddy, dont les deux oreilles étaient blanches… Une opération s’avérait nécessaire, car le chat souffrait beaucoup et se grattait au point que ses oreilles étaient déchiquetées et en permanence ensanglantées. Les maîtres de Freddy ont préféré l’abandonner, après avoir vécu 14 ans en sa compagnie.

FreddyLa S.D.A., qui soigne systématiquement tous les animaux qu’elle recueille, a tenté l’opération, qui a très bien réussi. Evidemment, notre pauvre vieux Freddy n’a plus d’oreilles, mais il a supporté vaillamment l’inconfort de la collerette nécessaire ainsi que les soins post-opératoires. Il se morfond maintenant dans sa petite cage, et il n’est pas possible de le mettre en chatterie parmi ses congénères déjà trop nombreux. Nous recherchons donc pour ce chat très câlin, qui a un grand besoin de présence et de caresses pour retrouver le goût de vivre, un maître attentionné qui saurait lui faire oublier l’ingratitude de ses premiers maîtres et les souffrances que nous lui avons infligées pour le soigner.

Un maître pour Jumpy.

Jumpy - Adopté le 1er décembre 2007

Jumpy – Adopté le 1er décembre 2007

Abandonné à l’âge de 13 ans, au mois de mai, par un maître qui disait ne plus avoir les moyens de l’entretenir, le pauvre Jumpy a eu bien du mal à supporter le stress de l’abandon. Peu à peu, le petit caniche abricot s’est résigné, puis il s’est fait tant bien que mal à la vie de refuge. Gentil avec tout le monde, sage et obéissant, câlin, il possède bien des qualités. En voiture, il veut être sur les genoux d’un passager, ayant été habitué ainsi, et il craint les gros chiens pour s’être fait mordre avant son arrivée au refuge.

Nous aimerions qu’avant l’arrivée des rigueurs hivernales quelqu’un soit ému par son histoire et décide, en l’accueillant -pour toujours, cette fois- de lui redonner confiance en la vie.

Le sauvetage d’Harold.

Harold - Adopté en décembre 2007

Harold – Adopté en décembre 2007

Ramassé à Genlis, presque inerte, par une bonne âme, il est arrivé au refuge pantelant, borgne, la gorge déchirée, un énorme trou béant sous le cou d’où coulait un mélange de sang et de pus. Aussitôt conduit chez le vétérinaire, opéré en urgence, il s’est remis très vite : manifestement il voulait survivre, et avait beaucoup lutté pour cela.

Il fut donc possible, dès son rétablissement, de procéder à tous les actes nécessaires. D’abord, il reçut un nom, Harold, symbole de son droit à la vie. Ensuite il fut vacciné, tatoué, castré, testé contre la leucose et le F.I.V. Le vétérinaire, d’après les dents et l’état général du minet, le déclara né en 2000. Pour faire un inventaire à la Prévert, on dirait qu’il a donc environ 7 ans, un beau pelage roux, un oeil fermé, un grand désir de reprendre une vie normale de chat, des poils mi-longs, une balafre sous le cou et beaucoup d’amour à donner.

Gentil, joueur, n’ayant jamais perdu confiance malgré tout ce qu’il a subi -le pire étant probablement ce que nous ignorons-, il est fin prêt pour un nouveau départ dans la vie et attend au refuge celui qui voudra bien prendre soin de lui et l’aimer comme il le mérite.

Linette, une chienne sans histoire.

Linette - Adoptée en décembre 2007

Linette – Adoptée en décembre 2007

Sans histoire, Linette l’est à double titre : d’abord parce qu’on ne sait rien de son passé. Elle a été trouvée, épuisée et hagarde, errant dans un bois, et déposée chez un vétérinaire de Dôle par le promeneur qui l’avait rencontrée. Ensuite parce qu’elle est d’une docilité exemplaire et n’a jamais causé le moindre souci ni aux employés ni aux bénévoles.

En bonne santé, affectueuse, aimant les promenades et les caresses au point qu’il lui arrive quelquefois d’être jalouse des autres chiens, la petite chienne yorkshire terrier à la robe noir, feu et gris est tatouée et vaccinée contre toutes les maladies courantes de son espèce.

Agée de 12 ans, elle risque de souffrir des rigueurs de l’hiver si elle doit le passer au refuge, car les boxes des chiens ne sont pas chauffés. Aussi espérons-nous que parmi ceux qui voudront bien venir la voir, il se trouvera un visiteur qui décidera de l’accueillir en sa maison pour la choyer et lui faire oublier le passé !

Arsène a froid !

Arsène - Adopté en janvier 2008

Arsène – Adopté en janvier 2008

Arsène vit au refuge depuis plusieurs années. Câlin, placide, venant au-devant des visiteurs pour les fêter, il parvient vite à se faire apprécier mais, après de longues hésitations et malgré quelques regrets, l’adoptant repart toujours avec un chat plus… svelte. Notre Arsène a bon appétit, et sa corpulence s’en ressent : il est dodu, c’est vrai, mais notre bon gros chat est vraiment sympathique.

Né en 1997, donc âgé aujourd’hui de 10 ans, Arsène a été abandonné en 2005. Noir et blanc, castré, tatoué, vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce, déclaré indemne de tout virus après avoir été testé contre la leucose et le F.I.V., il a pendant longtemps été placé en chatterie avec ses congénères.

Mais depuis cet été, il a fallu l’isoler : en effet, ayant eu plusieurs otites consécutives, il est resté un peu fragile des oreilles, qu’il faut nettoyer assez régulièrement. En chatterie, il rusait pour essayer d’échapper à ce nettoyage, auquel il se soumet d’ailleurs avec la meilleure grâce du monde lorsqu’on est parvenu à l’attraper ; or, les animaliers, en charge de plus de 80 chats, ne peuvent pas perdre du temps pour donner les soins. En box extérieur, non chauffé, tout allait bien tant que le temps était acceptable. L’hiver approchant, on a voulu loger notre chat dans une des cages d’un local chauffé, mais il déprimait… Retour en box extérieur donc, mais il y fait bien froid, malgré tous les aménagements pratiqués par son animalière… Une pièce chauffée, une gentille maîtresse… Le rêve d’Arsène !

Bain de soleil sur un fauteuil bien doux pour Arsène.

Bain de soleil sur un fauteuil bien doux pour Arsène.

La longue attente de Lorenz.

Lorenz - Adopté en février 2008

Lorenz – Adopté en février 2008

Le 8 novembre 1998, ce gentil croisé griffon à la robe fauve charbonné a été jeté, par-dessus le mur, dans la cour du refuge. Il avait alors 4 ans et souffrait d’une gale démodécique dont il a très vite guéri. On s’attendait à ce que ce chien sans défaut soit adopté assez vite. Mais Lorenz n’a jamais eu de chance : il attendit 4 ans avant d’être remarqué par un visiteur, et l’adoption, qui n’a duré que quelques jours, était une erreur dont le brave chien fut le premier à se rendre compte : il se sauva pour revenir, tout seul, au refuge : Il attendait devant la porte, à 5 heures du matin, par un beau matin d’été.

Vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce, tatoué, âgé maintenant de 13 ans et demi, toujours aussi gentil et allant, affectueux, gai comme un pinson, le brave chien est en bonne santé, si l’on veut bien excepter une arthrose des deux hanches qui ne l’empêche ni de galoper ni de jouer. Il lui faudrait bien vite un panier contre un radiateur, et surtout un vrai maître qui sache lui faire découvrir les joies d’une vie normale de chien, après 9 années passées au refuge.

Lorenz s'ébat maintenant dans un jardin

Lorenz s’ébat maintenant dans un jardin

La triste histoire d’Oscar.

Oscar - Adopté en février 2008

Oscar – Adopté en février 2008

Abandonné l’été dernier après le divorce de ses maîtres, le petit caniche noir a eu bien du mal à surmonter cette épreuve : après avoir été dorloté pendant dix ans, il a beaucoup souffert de la séparation d’avec ses maîtres, auxquels il était très attaché, et il a dû s’accommoder tant bien que mal des conditions de vie au refuge, un peu rudes pour lui qui était habitué à son confort douillet…

Né en octobre 1997, en parfaite santé, tatoué et vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce, Oscar est facile à vivre, tranquille, affectueux et ne demande qu’à s’attacher de nouveau, de tout son coeur de brave chien, à un maître qui, cette fois, ne le trahira pas. Il aime avoir une présence auprès de lui, et ferait un compagnon idéal pour un couple de retraités ou une famille dont un membre passe du temps à la maison.

Oscar participe à l’ « opération doyens » organisée par 30 Millions d’Amis.

Il faut sauver Luigi !

Luigi - Adopté en février 2008

Luigi – Adopté en février 2008

On dit souvent qu’un animal de race, acheté cher chez un éleveur, court beaucoup moins que d’autres le risque d’être abandonné un jour. C’est faux, bien sûr.

Luigi du domaine de Doalka, berger allemand de pure race, à la robe noir marron fauve, a été abandonné en 2005, à l’âge de 10 ans, parce que ses maîtres divorçaient. Il est tatoué et vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce.

Ce chien a bien des qualités : sociable, obéissant, gentil avec les enfants et les visiteurs, adorant la voiture, son comportement est des plus agréables. Agé maintenant de 12 ans et séjournant depuis deux ans au refuge, il souffre d’arthrose dans les hanches, traitée par des comprimés d’anti-inflammatoires à prendre quotidiennement. Dans son cas, passer l’hiver au refuge sans sévère aggravation de cette arthrose (on ne peut pas installer le chauffage dans les boxes des chiens) semble impossible. Le meilleur remède serait un bon maître, qui lui ferait effectuer chaque jour une petite promenade et lui procurerait un logement chauffé, en plus de l’affection dont il a tellement besoin. Nul doute que Luigi saurait être reconnaissant de ce beau cadeau.

Luigi pose fièrement devant la grille du jardin

Luigi pose fièrement devant la grille du jardin.

Les misères d’Halloween.

Halloween - Adopté en janvier 2008

Halloween – Adopté en janvier 2008

Né en septembre 1997, abandonné en juin 2006 par des maîtres qui l’avaient fait dégriffer (mutilation aujourd’hui interdite), Halloween ne pourra jamais plus aller dehors, puisqu’il a été privé de ses moyens de défense naturels. C’est mieux ainsi, d’ailleurs, car à la suite d’un accident, ce pauvre chat a subi, avant d’arriver au refuge, une ostéosynthèse ainsi que l’exérèse de la tête et du col du fémur, opérations pratiquées pour réduire des fractures multiples du bassin. Ce passé difficile ne l’empêche pas, d’ailleurs, de se mouvoir et de sauter comme tous les chats, sans le moindre médicament. Halloween est castré, tatoué, vacciné, indemne du virus de la leucose et de celui du F.I.V. Pour comble de malchance, il a fallu l’isoler, car il est au régime « boites seulement ». En effet, les croquettes provoquaient des crises de cystite, qui ont disparu depuis que le minou n’ingère plus que de la nourriture humide.

Seul dans son box, Halloween trouve les journées trop longues et les visites des bénévoles trop courtes… Il rêve de se blottir auprès d’un vrai maître, pour de longs câlins..

Halloween apprécie les endroits chauds et moelleux.

Halloween apprécie les endroits chauds et moelleux.

1 | 2 | 3 | 4

FacebookTwitterGoogle+Email
Retour en haut