Cas des Cailloux déjà adoptés page 3

Taille du texte > Agrandir | Réduire




1 | 2 | 3 | 4

La timidité de Rebecca

Rebecca

Rebecca adoptée en septembre 2011

Il arrive trop souvent que certaines personnes, au mépris des lois, cherchent à se « débarrasser » de leur animal sans accomplir les formalités règlementaires, par exemple en abandonnant la pauvre bête dans les environs du refuge, sans tenir le moindre compte des dangers auxquels elles l’exposent en agissant ainsi. Deux chattes ont été déposées une nuit d’avril 2011 devant le refuge, enfermées dans une cage à poules. L’une d’elles, plus familière et probablement moins traumatisée par cet abandon sauvage, a été adoptée deux mois plus tard. L’autre, que nous avons baptisée Rebecca, est restée très timide, presque craintive. Pour cette raison, elle ne peut être placée que comme chat d’intérieur. Si on s’avisait de la laisser sortir, elle prendrait peur, risquerait de fuir pour se cacher et n’oserait jamais revenir. Rebecca, née en juin 2010, est une jolie chatte tigré marron, dorénavant vaccinée, stérilisée, tatouée et testée contre la leucose et le FIV, le test l’ayant révélée indemne de tout virus. Gentille et câline, elle a besoin d’un maître affectueux et qui veille à la maintenir dans la maison ou dans l’appartement.

Coubiak préfère les hommes.

Coubiak - Adopté en avril 2011

Coubiak – Adopté en avril 2011

Coubiak est un superbe golden retriever gold, en excellente santé, tatoué et vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce. Né en février 2002, il a été abandonné en notre refuge en 2009 par un couple qui ne parvenait pas à faire comprendre à un enfant turbulent de 3 ans que le chien n’était pas un souffre-douleur.

Gentil, joueur et obéissant avec la plupart des employés et des bénévoles, il craint certaines personnes qu’il accepte mal, probablement celles qui présentent une ressemblance physique avec une femme dont il a gardé un mauvais souvenir. Coubiak s’entend parfaitement avec tous les hommes qu’il rencontre, et refuse carrément d’être caressé par certaines femmes ; aucune hypocrisie dans son attitude : s’il n’a pas d’affinités avec celle qui se trouve en face de lui, il le montre au premier regard. Et heureusement, rares sont celles avec lesquelles il ne veut pas entrer en contact.

Coubiak pourrait devenir un excellent compagnon, et ne demande qu’à oublier un passé probablement douloureux. Il est capable de se dévouer corps et âme à un bon maître, auquel il ne procurera que des satisfactions.

La longue attente de Zazie.

Zazie - Adoptée en avril 2011

Zazie – Adoptée en avril 2011

Elle vit depuis trop longtemps au refuge, sans avoir jamais eu la chance d’être remarquée par un visiteur.

Née en 2000,abandonnée en 2005 par un maître dont l’embarras était manifeste, et qui tentait de justifier sa décision en accumulant des explications oiseuses que personne ne demandait, Zazie est pourtant bien jolie et attachante.

Cette chienne berger allemand, à la robe noir et feu, tatouée, vaccinée contre toutes les maladies courantes de son espèce, est en excellente santé. Séquelle d’un passé qui n’a probablement pas toujours été heureux, elle craint certains hommes. Bonne gardienne, obéissante, capable de s’entendre avec ses congénères, elle possède de belles qualités et ne présente pas de difficulté particulière. Affectueuse, elle fait la fête d’une manière touchante aux bénévoles et aux employés qui s’occupent d’elle, et la moindre attention la comble d’aise.

Il serait grand temps qu’elle retrouve un foyer et surtout un maître, auquel elle saurait s’attacher avec une fidélité exemplaire.

Zazie participe à l’opération « chiens doyens » organisée par 30 Millions d’Amis.

L’accident de Rosine.

Rosine - Adoptée en avril 2011

Rosine – Adoptée en avril 2011

Arrivée pantelante au refuge, apportée par une dijonnaise qui venait de la trouver, blessée, dans une rue, elle n’y demeura que le peu de temps qu’il fallut pour s’emparer d’un panier, sauter dans la voiture et foncer à la clinique vétérinaire.

En un clin d’oeil, radios, diagnostic et décision se succédèrent : mâchoire fracassée ; on procéda aussitôt à l’opération, qui s’acheva par un cerclage métallique destiné à maintenir la mâchoire remise en place. Pendant de longs jours, la petite chatte fut alimentée de façon artificielle, car elle ne pouvait pas manger.

Cet accident n’a laissé aucune séquelle, et Rosine est dorénavant en pleine forme. Elle a été vaccinée, tatouée, stérilisée, testée contre la leucose et le F.I.V. et déclarée indemne de tout virus.

La jolie chatte au pelage tigré et blanc est très jeune -elle est née au début de 2009-, gentille, heureuse de vivre. Elle aime « naviguer » dans la chatterie et parcourir de temps en temps quelques mètres à toute allure pour se défouler.

Pour parfaire ce sauvetage, il ne manque plus à notre Rosine qu’un maître affectueux.

Roméo n’a que des qualités.

Roméo - Adopté en avril 2011

Roméo – Adopté en avril 2011

Ce bichon frisé blanc s’appelle en réalité « Roméo des blés d’or chartrains » et il est de pure race. Ses maîtres, âgés, viennent d’entrer en maison de retraite et leur fils, aveugle, ne pouvait pas garder le chien.

Roméo, tatoué, vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce, est en excellente santé. Né en 2000, il participe à l’opération « chiens doyens » organisée par 30 Millions d’Amis.

Particulièrement facile à vivre, il a besoin de présence humaine et de câlins. Il se montre aimable et agréable avec tous, emboitant calmement le pas à tous ceux qui passent, toujours prêt pour une promenade, un moment de jeux ou une séance de caresses. Il s’entend avec ses congénères et fait toujours preuve de douceur et de gentillesse.

Nul doute qu’il saura combler de bonheur celui qui voudra bien lui faire une petite place dans sa vie.

Wilfrid, paisible et doux

Wilfrid - Adopté en mars 2011

Wilfrid – Adopté en mars 2011

Un jour de juin 2010, la gardienne découvrit un panier qui avait été déposé devant la porte du refuge : ce gentil chat était dedans. Plus très jeune -le vétérinaire a estimé qu’il devait être né en 1998- mais doté d’un fort bon caractère, le brave minou au pelage tigré et blanc accepta tous les soins avec la meilleure grâce du monde.

Il fut donc castré, tatoué, vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce, vermifugé, déparasité et testé contre la leucose et le F.I.V., puis déclaré indemne de tout virus.

Calme, très amateur de caresses, dormant beaucoup, il est aussi assez solitaire et considère de loin les jeux des chats plus jeunes sans y participer. Nul doute qu’il rêve de se blottir sur les genoux d’un maître bienveillant pour y passer de longs moments en ronronnant de bonheur. Paisible, doux, câlin, Wilfrid mériterait de voir son rêve se réaliser.

Wilfrid se repose dans son coussin préféré

Wilfrid se repose dans son coussin préféré.

Belle, un peu possessive.

Belle - Adoptée en mars 2011

Belle – Adoptée en mars 2011

Cette jolie chienne, croisée teckel-caniche-griffon, dotée d’un beau pelage de couleur grise, est née en 2003. Attachante, affectueuse et câline, elle vient au-devant des visiteurs pour recevoir leurs caresses et a déjà séduit quelques-uns d’entre eux, auxquels il a pourtant fallu la refuser à cause de leur manque d’expérience des chiens, car Belle a un petit défaut : elle se montre assez possessive ; il convient donc de ne pas la laisser faire tout ce qu’elle veut, de savoir rester le maître, faute de quoi elle peut devenir exigeante. Enjôleuse, elle tente d’imposer ses volontés, mais si l’on sait fixer des limites, elle reste la petite chienne charmante et facile à vivre aimée par tous ceux qui s’occupent d’elle.

Vaccinée contre toutes les maladies courantes de son espèce, tatouée, en excellente santé, Belle est aussi stérilisée. Belle est en excellente santé, pleine de vitalité et elle adore les promenades. Au refuge depuis le mois d’octobre 2010, elle espère trouver bien vite le maître bienveillant et attentif auquel elle saura procurer de grandes joies.

Jérôme, calme et câlin.

Sa maîtresse était venue elle-même le mettre en pension au refuge, juste avant d’entrer à la clinique pour une grave opération, afin de s’assurer qu’il serait bien installé. Un peu inquiète car c’était la première fois qu’elle se séparait de son chat depuis de longues années, elle avait donné de nombreuses consignes et indiqué qu’elle viendrait le chercher le jour même de sa sortie.
Mais on apprit deux mois plus tard que la maîtresse de Jérôme venait de décéder…

Ce gentil chat, câlin, calme, craignant le bruit, plutôt soumis avec les autres chats, a été très choyé et il avait l’habitude de tenir compagnie en permanence à sa maîtresse. Il a donc besoin de présence humaine et il s’ennuie un peu au refuge, où employés et bénévoles doivent partager leur temps entre plus de cent chats.

Il est castré, tatoué, vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce ; testé contre la leucose et le FIV, il a été déclaré indemne de tout virus.

Jérôme, né en août 1998, est doté d’une très belle robe tigré bleu (pour établir le signalement d’un chat, on doit dire « bleu » pour « gris »). Il aspire à retrouver bien vite une maîtresse bienveillante, sur les genoux de laquelle il se blottira avec joie.

Siméon, chien martyrisé.

Siméon - Adopté en février 2011

Siméon – Adopté en février 2011

Découvert au centre de Dijon, tapi dans l’encoignure d’un porche, prostré et terrorisé, amené au refuge par le couple de dijonnais qui l’avait trouvé, il y fit une entrée remarquée : à demi-mort de peur, il se recroquevillait sur lui-même et rampait au lieu de marcher. On soupçonna aussitôt une vilaine histoire, hypothèse confirmée par le vétérinaire lorsque le chien lui fut présenté : la pauvre bête est couverte de cicatrices étranges, de longues estafilades, sur la tête, l’oreille gauche, le flanc gauche, au niveau des lombes à droite. Brûlures? Coupures? On ne saurait le dire, mais notre Siméon a très probablement été martyrisé.

Né en 2007 (âge évalué par le vétérinaire, d’après l’examen des dents), ce croisé berger griffon à la robe fauve a accepté gentiment, mais en tremblant, tous les soins qu’on voulait lui prodiguer. Siméon est désormais tatoué et vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce. Il jouit d’une bonne santé et si son triste passé n’a pas laissé de séquelles physiques, hormi les cicatrices, il n’en va pas de même pour son comportement : traumatisé, il a peur des cris, des mouvements brusques, des inconnus et à la moindre alerte va se cacher dans sa niche. Cependant, il reprend confiance peu à peu, mais il faudrait lui consacrer davantage de temps et avoir avec lui la patience nécessaire pour qu’il puisse oublier ce qu’il a vécu. Trop soumis, trop docile, trop gentil, ce chien a beaucoup souffert. Quelle personne compatissante voudra-t-elle bien faire en sorte que Siméon connaisse enfin une vie douce et heureuse ?

Robert, « perdu » en chatterie !

Robert - Adopté en janvier 2011

Robert – Adopté en janvier 2011

Trouvé au centre ville par une dijonnaise qui a eu pitié de son désarroi, ce brave chat tout noir a, dans un premier temps, beaucoup apprécié son séjour au refuge : enfin un endroit où l’on mange à sa faim, où les caresses sont distribuées à profusion, où l’on n’a rien à craindre…

Pendant plus d’un mois, logé dans une cage du local d’isolation, Robert se prêta avec la meilleure grâce du monde à tous les soins que le vétérinaire voulait lui prodiguer. Puis vint le jour où notre bon gros chat, désormais tatoué, castré, vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce, testé contre la leucose et le F.I.V. et déclaré indemne de tout virus, fut transféré en chatterie collective, lieu où les petits félins dont la mise en état sanitaire et légale est achevée attendent d’être adoptés. Pour Robert, ce transfert s’avéra être une véritable punition : il ne se sent pas bien au milieu de ses nombreux congénères, il semble perdu et au bout de quelques semaines se laisser aller, se retranche dans un coin et perd le goût de vivre.

Jeune (il est né en mars 2008) et en bonne santé, Robert a besoin qu’on s’occupe de lui, qu’on le câline ; la présence humaine lui est aussi indispensable que l’air qu’il respire. Il attend avec impatience le bon maître auquel il saura manifester sa reconnaissance.

Tara, une chienne sans défaut.

Tara - Adopté en janvier 2011

Tara – Adopté en janvier 2011

Née en 2002, elle a vécu pendant 8 ans en parfaite entente avec sa maîtresse, qui vient d’entrer en maison de retraite, et c’est la raison de la présence au refuge de Tara.

Cette chienne douce, docile et affectueuse, épagneul breton orange et blanc, est calme, gentille, bien élevée. Elle ne fait jamais de bêtises et n’ose pas sortir d’elle-même de sa niche : elle attend qu’on l’y invite, puis fait gentiment la fête à celui qui vient de s’occuper d’elle.

Tatouée, vaccinée contre toutes les maladies courantes de son espèce, en excellente santé, elle aspire à retrouver bien vite un foyer, et saura faire en sorte que celui qui l’aura accueillie en retire de grandes joies.

Nao, gentil caniche.

Nao - Adopté en janvier 2011

Nao – Adopté en janvier 2011

Son maître est entré en maison de retraite, probablement rassuré sur le sort de son vieux chien que ses enfants, dans le même temps, prenaient chez eux. Une semaine plus tard, Nao était au refuge.

Né en avril 1997, ce joli caniche nain abricot est très affectueux et calme. Sensible et discret, il a grand besoin de présence humaine, et il faut le traiter avec douceur.

En parfaite santé, vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce, identifié par transpondeur (puce), notre vétérinaire n’ayant pas souhaité lui faire courir le petit risque inhérent à l’anesthésie générale que le tatouage nécessite, Nao a besoin de retrouver bien vite un maître aimant et un foyer : les boxes des chiens ne sont pas chauffés, l’hiver est rigoureux, les conditions d’hébergement sont bien rudes pour un petit chien de 13 ans !

Nao participe à l’opération « chien doyen » organisée par 30 Millions d’Amis.

Nao respecte son jardin

Nao respecte son jardin

Nao

Nao adopté à l’âge de 13 ans, vient de fêter son 15ème anniversaire. Il est très heureux, sa maîtresse aussi.

Mardi 30 avril 2013 : Le départ de Nao

Une bien triste nouvelle à vous annoncer :
je reviens de chez le vétérinaire où j’ai dû me résoudre à faire euthanasier Nao. Il nous a quittés à 9H15 ce matin, très paisiblement et à mes côtés. Il a eu un nième AVC vendredi soir et était dans un état comateux depuis, ne mangeait plus.
Cette nuit, pour la première fois, il a beaucoup gémi, je l’ai calmé avec du métacam mais la vétérinaire m’a dit de venir ce matin.
Il est quand même arrivé à 16 ans puisqu’il les a fêtés ce 22 avril dernier.
j’ai même écrit un message sur votre compte facebook à ce sujet.

j’ai vécu 2 années et 3 mois extraordinaires d’amour et de partage avec Nao.
Il a été chouchouté, adoré, entouré, cajolé, aimé.
J’ai veillé sur lui comme sur un trésor, tellement il était fragile, car il n’entendait plus, ne voyait plus.
Ce fut pourtant un bonheur de chaque instant, car malgré ces handicaps, Nao était très en forme.
J’ai une pensée pour les papys chiens des cailloux en leur souhaitant de goûter encore au bonheur avec une famille avant le grand voyage.

Tao trouve le temps long.

Tao - Adopté en janvier 2011

Tao – Adopté en janvier 2011

Au refuge depuis février 2010, il n’a jamais fait parler de lui : pas la moindre bêtise, par le moindre bobo. Très sage et obéissant, facile à vivre, en excellente santé, cet épagneul breton orange et blanc, qui avait été acheté dans un élevage, a été abandonné par un maître qui n’avait rien à lui reprocher mais « n’avait plus envie de s’en occuper ».

Tao est tatoué, vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce. Né en mai 2002, il est en pleine forme, jouit d’une excellente santé et aimerait bien pouvoir se dépenser davantage. Et puis le temps passé sans vrai maître commence à sembler bien long à ce brave chien qui n’a pas mérité pareille punition. Il ne demande qu’à s’attacher, avec toute la fidélité dont il est capable, à la famille qui voudra bien lui faire une place dans son foyer.

Gédéon et Sidonie, les inséparables.

Gédéon et Sidonie - Adoptés en décembre 2010

Gédéon et Sidonie – Adoptés en décembre 2010

Gédéon et Sidonie ont fait les frais de la mésentente de leurs maîtres qui, en divorçant, n’ont voulu ni l’un ni l’autre se charger des deux chiens avec lesquels ils avaient pourtant vécu bien longtemps.

Gédéon est un croisé caniche champagne, né en novembre 1997. Quant à Sidonie, caniche à la robe claire, elle est née en janvier 2000. Tous deux sont tatoués et vaccinés contre toutes les maladies courantes de leur espèce. La petite chienne est stérilisée.

Ayant toujours vécu ensemble, ils ne supportent pas d’être séparés, sinon ils aboient et ils pleurent. Compagnons d’infortune, ils dorment dans la même corbeille et semblent se réconforter mutuellement.

En bonne santé, faciles à vivre, ils ne demandent qu’à s’attacher à une nouvelle famille. Tous deux participent à l’opération « chiens doyens » organisée par 30 Millions d’Amis.

Tino, un brave chien

Tino - Adopté en décembre 2010

Tino – Adopté en décembre 2010

Trouvé errant à Cirey les Pontailler et déposé au refuge en mars 2010 par une personne qui l’avait pris en pitié, ce gentil chien courant noir et feu, ressemblant beaucoup à un beagle, n’était pas identifié et n’a jamais été réclamé.

Le vétérinaire, en examinant la dentition, a déterminé l’âge de la brave bête, probablement née en 2000. Tino est tatoué, castré, vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce. Il ne voit plus bien clair mais il surmonte si bien ce handicap qu’il nous a fallu du temps pour le remarquer. Un comprimé matin et soir, qu’il prend sans rechigner, et un peu d’ocrygel dans les yeux lui permettent de mener tout-à-fait normalement sa vie de chien.

Doté d’un bon appétit, très friand de bonnes choses, auxquelles il n’avait probablement jamais eu droit avant son arrivée au refuge, Tino s’entend fort bien avec tous ses congénères et tous ceux qui s’occupent de lui signalent son très bon caractère. Très attachant, manifestant sa reconnaissance à la moindre caresse ou friandise, Tino mérite une vieillesse heureuse.

Il participe à l’opération « chien doyen » organisée par 30 Millions d’Amis.

Loulou, un chien sans défaut.

Loulou - Adopté en décembre 2010

Loulou – Adopté en décembre 2010

Abandonné par sa maîtresse dont le nouveau compagnon détestait les chiens, Loulou attend sa chance au refuge depuis plusieurs années : calme, il reste sagement assis dans son box, sans aboyer, ne sachant pas attirer l’attention des visiteurs. Sa taille joue aussi en sa défaveur.

Pourtant, ce boxer croisé beauceron à la robe marron agrémentée d’un plastron blanc est docile, affectueux, facile à vivre. Tous ceux qui fréquentent le refuge remarquent sa gentillesse ; il n’a pas de défaut.

Loulou est tatoué, castré, vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce. Il aime les promenades et jouit d’une excellente santé, si l’on veut bien excepter une légère arthrose de la hanche qu’un comprimé quotidien suffit à soulager et qui ne se remarquerait probablement même plus si le brave chien pouvait troquer l’humidité de son box contre la tiédeur d’un foyer. L’hiver approche, et les boxes des chiens ne sont pas chauffés, la vétusté des installations nous empêchant de procéder à cette amélioration.

Né en mai 2000, Loulou participe à l’opération « chien doyen » organisée par 30 Millions d’amis.

Nougat, chien doyen.

Nougat - Adopté en décembre 2010

Nougat – Adopté en décembre 2010

Ils vivaient en appartement, et ses maîtres ne voulaient plus rentrer chez eux à midi pour sortir le chien ; bref, Nougat avait cessé de les intéresser. C’est la raison pour laquelle le petit chien, après avoir été un compagnon choyé pendant de longues années, se retrouva au refuge.

Ce croisé bichon maltais blanc, né le 5 août 1998, est tatoué et vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce. En bonne santé, doté d’un bon caractère, docile, gentil, il a en toutes circonstances un comportement irréprochable.

Les rigueurs hivernales approchent, et les boxes des chiens ne sont pas chauffés… Nous espérons vivement que Nougat aura la chance d’être adopté rapidement.

Ce chien participe à l’opération « chiens doyens » organisée par 30 Millions d’amis.

La surdité de C.Yuki.

C.Yuki - Adopté en novembre 2010

C.Yuki – Adopté en novembre 2010

C.Yuki a été trouvé attaché à un poteau, à Chenôve. Comme il était tatoué, on pensa qu’on allait pouvoir le rendre à un maître ravi de retrouver son compagnon. Il n’en fut rien : le maître l’avait donné, ignorait l’adresse de ceux à qui il l’avait confié et ne souhaitait pas le reprendre.

Né en août 2007, C.Yuki, terrier du révérend Russel à la robe blanche, est vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce et se porte à merveille.

Gentil, facétieux à l’occasion, appréciant toutes les distractions qu’on lui propose, il souffre d’un handicap : il est sourd, ce qui ne l’empêche pas de comprendre ce qu’on lui demande, car il se montre très attentif, mais ne lui permettrait pas de vivre en appartement, car il ne s’entend pas aboyer et ne lésine pas sur les décibels. Il pourrait rendre heureux un maître souffrant du même handicap que lui, et qui ne serait pas, par conséquent, gêné par l’intensité des aboiements, qui ne sont pas très fréquents d’ailleurs.

C.Yuki, bien que la vie au refuge ne lui déplaise pas, aimerait bien trouver rapidement un maître bienveillant.

Willy reprend confiance.

Willy - Adopté en septembre 2010

Willy – Adopté en septembre 2010

Abandonné au refuge en janvier 2008, à l’âge de 2 ans et demi, il y fit une entrée remarquée : il n’osait pas se montrer, et se déplaçait en se tenant le plus près possible du sol, presque en rampant. Tout le monde aura compris : son maître n’avait pas été tendre, et le chien craignait toujours un coup ou une remontrance. Il avait aussi souffert d’une trop grande solitude, et avait vécu oublié dans un coin.

Peu à peu, à force de bons soins et d’encouragements, Willy a pris confiance et il accepte même de jouer, lorsqu’il connaît bien le bénévole qui lui lance la balle. Mais il est très craintif avec les inconnus, il a peur des voitures et il n’est pas encore facile de le promener en laisse. Aux dires de ceux qui le connaissent, c’est un amour de chien. Il lui reste des progrès à faire, qu’il ne pourra accomplir qu’une fois adopté par un maître doux et patient, bien déterminé à achever la mise en confiance et l’éducation du chien, qu’il faut rassurer chaque fois que se présente un étranger ou une situation inconnue de lui.

Berger allemand noir et fauve, né en juin 2005, en bonne santé, tatoué, vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce, Willy peut devenir un bon gardien, sûr et fidèle, pour celui qui voudra bien lui accorder le temps dont il a encore besoin, lui offrir une vie calme et régulière et le traiter avec la douceur qui lui est absolument nécessaire.

La toilette d’Alix.

Alix - Adopté en octobre 2010

Alix – Adopté en octobre 2010

Ce joli cocker spaniel anglais à la robe fauve, né en juillet 2005, est arrivé au refuge pendant l’été 2009, dans un état pitoyable : il souffrait, entre autres, de démodécie, maladie bénigne provoquée par un parasite qui, faute d’avoir été soignée à temps, avait envahi le corps entier du chien, qui n’était plus qu’une immense plaie sanguinolente. Pour comble de malchance, une double otite aggravait encore la souffrance du gentil cocker, déjà torturé par d’incessantes démangeaisons. Il fallut plusieurs semaines d’hospitalisation, puis des soins journaliers, au refuge, pour que peu à peu Alix ressemble de nouveau à un chien.

D’une docilité et d’une douceur déconcertantes, manifestant une reconnaissance touchante lorsqu’on s’occupe de lui, Alix est un vrai cadeau : il ne peut pas exister de chien plus agréable que lui.

Parfaitement rétabli dorénavant, tatoué et vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce, il a besoin de soins d’hygiène quotidiens, d’autant plus faciles à administrer qu’il s’y prête avec la meilleure grâce du monde. Il faut, le matin, lui nettoyer les yeux avec du sérum physiologique, lui mettre un peu de pommade dans les oreilles et lui faire prendre un comprimé. Pour parfaire le détartrage que le vétérinaire lui a fait et retarder une récidive du tartre, il convient de lui brosser les dents régulièrement. La « toilette » d’Alix est simple et amusante, mais il faut y consacrer environ 15 minutes chaque jour, ce qui n’est rien pour un maître, mais représente beaucoup de temps pour un animalier en charge de nombreuses bêtes. Aussi serait-il souhaitable qu’Alix soit rapidement adopté, ce qu’il mérite vraiment. Nul doute qu’il saura rendre au centuple l’affection qu’il recevra.

Alix a découvert le confort avec délices

Alix a découvert le confort avec délices.

Cette superbe photo en souvenir d'Alix des Cailloux, qui a donné à sa maîtresse Pascale, pendant de longues années, autant de bonheur et de tendresse qu'il en a reçu d'elle.

Cette superbe photo en souvenir d’Alix des Cailloux, qui a donné à sa maîtresse Pascale, pendant de longues années, autant de bonheur et de tendresse qu’il en a reçu d’elle.

Cécile et Youki.

Youki

Youki – adopté en septembre 2010

Cécile, jolie jeune fille bénévole au refuge le samedi, monte dans le bus pour se rendre à son travail et avise une place libre près d’une dame d’un certain âge qui tient un petit chien un peu pelé sur ses genoux. Cécile caresse le chien et s’enquiert :

« Il est gentil ; quel âge a-t-il?

– dix-sept ans.

– vous allez le promener en ville?

– non ; je n’en veux plus. Je vais l’attacher à la gare. »

Il fallut à Cécile quelques instants pour se reprendre après avoir accusé le coup, puis elle négocia, d’ailleurs sans peine, pour obtenir le chien et l’arracher ainsi au destin pour le moins inquiétant que sa maîtresse lui réservait. C’est ainsi que Youki, le lendemain, fit son entrée au refuge.

Aussitôt soigné pour une dermite qu’on put guérir facilement, le petit ratier à la robe fauve fut ensuite déparasité, vacciné et vermifugé. Le vétérinaire, pour éviter à ce chien âgé l’anesthésie générale que nécessite le tatouage, préféra surseoir à l’identification, à laquelle on procédera par transpondeur (puce) le jour de l’adoption.

Youki, charmant et câlin avec les dames, semble craindre un peu les hommes, auxquels il n’est peut-être pas habitué. Doté d’un bon appétit, dormant beaucoup, appréciant les petites promenades, il jouit d’une bonne santé et attend avec confiance sa nouvelle maîtresse.

Youki participe à l’opération « chiens doyens » organisée par 30 Millions d’Amis.

Pacot, un chien plein de vie.

Pacot

Pacot - Adopté en septembre 2010

Pacot – Adopté en septembre 2010

Son maître lui reprochait de fuguer et de courir après les moutons, ce qui prouve, en fait, qu’il ne connaissait pas les caractéristiques de la race de son propre chien : croisé retriever labrador et siberian husky, le côté « husky » impliquant qu’on ne laisse pas le chien en liberté sans le surveiller de près. Pacot est un chien dominant mais très gentil. Habitué à la voiture, actif, s’intéressant à tout, il ferait un compagnon agréable pour une famille disposant d’un jardin bien clos. Eperdu de reconnaissance dès qu’on s’occupe de lui, il est facile à vivre et n’a jamais causé le moindre souci. Il convient néanmoins de le tenir en laisse à l’extérieur et de ne pas laisser ouverte la grille du jardin !

Tatoué, vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce, en excellente santé, Pacot est né en 1999. Ce chien participe à l’opération « chien doyen » organisée par 30 Millions d’Amis pour favoriser l’adoption des chiens âgés.

Magali la timide.

Magali - Adoptée en août 2010

Magali – Adoptée en août 2010

Abandonnée par une maîtresse si pressée qu’elle ne prit même pas la peine d’expliquer les raisons de sa décision, la petite chatte, née en 2006, n’avait jamais été présentée à un vétérinaire. On s’empressa donc, comme d’habitude, de faire tout ce qu’il fallait, et Magali, après avoir été stérilisée, tatouée, vaccinée contre toutes les maladies courantes de son espèce et testée contre la leucose et le F.I.V., put rejoindre, dans une des chatteries collectives, ses congénères en attente d’adoption.

Un peu perdue au milieu de tant d’autres chats, moins confiante en elle que les autres pour n’avoir probablement pas été chouchoutée par son ancienne maîtresse, elle n’ose pas aller au-devant des visiteurs, s’efface devant ses congénères et reste tristement dans son panier, laissant toujours passer sa chance au profit des autres.

Elle est pourtant bien jolie, notre petite Magali, avec sa robe tigrée marron, elle est vite éperdue de reconnaissance lorsqu’on la gratifie d’une caresse et trop timide encore pour qu’on puisse la prendre dans les bras, elle ne demande qu’à progresser dans un foyer calme et saurait faire le bonheur d’une maîtresse douce et affectueuse.

Magali

Magali, choyée par sa maîtresse, apprécie sa nouvelle vie.

Poupette, abandonnée à l’âge de 13 ans.

Poupette - Adoptée en août 2010

Poupette – Adoptée en août 2010

Elle fait partie de la cohorte de tous ceux que le mois de juillet a vu arriver au refuge. Abandonnée pour cause officielle de divorce, elle avait fait l’objet, pendant des années, de bons soins. Poupette était tatouée, stérilisée, correctement vaccinée en entrant au refuge, ce qui n’est pas courant, l’association devant le plupart du temps prendre en charge ces diverses interventions vétérinaires.

La petite chienne, pinscher fauve, ne présente aucune difficulté particulière et jouit d’une bonne santé. Docile, câline, d’humeur charmante en permanence, elle est habituée à la vie de famille et souffre, au refuge, d’une insuffisance de présence humaine, bénévoles et employés devant partager leur temps entre tous les animaux hébergés cet été, dont le nombre dépasse souvent 260.

Né en août 1997, Poupette a besoin de retrouver rapidement un foyer. Elle participe à l’opération « chien doyen » organisée par 30 Millions d’Amis.

Poupette savoure son bonheur

Poupette savoure son bonheur.

Fanny, douce et docile…

Fanny - Adoptée en juillet 2010

Fanny – Adoptée en juillet 2010

Elle est arrivée au refuge après le décès de sa maîtresse et y a reçu quelques visites d’anciens voisins de la vieille dame, navrés de n’avoir pas pu accueillir chez eux cette gentille chienne.

Née en février 2004, Fanny, caniche abricot, est stérilisée, tatouée et vaccinée contre toutes les maladies courantes de son espèce. Elle se porte comme un charme, ne présente aucune difficulté particulière, bien au contraire : docile, agréable avec tout le monde, elle sait apprécier tous les petits plaisirs, aime les promenades, les caresses, les jeux, mais aussi les moments de calme. Elle est également capable de se montrer bonne gardienne, en prévenant lorsqu’un étranger approche.

Sans défaut, Fanny mériterait de retrouver très vite un foyer et un maître bienveillant auquel elle saurait manifester sa reconnaissance.

Valco, un chien tonique.

Valco - Adopté en juin 2010

Valco – Adopté en juin 2010

Ce n’est pas parce qu’ils ont démérité que les animaux échouent au refuge. C’est parce qu’ils sont les premiers, juste avant les enfants, à subir les répercussions de tout changement intervenant dans la vie privée de leurs maîtres.

Ainsi, Valco, sans bien comprendre ce qu’il lui arrivait, a troqué sa vie douillette dans une maison avec jardin contre un petit box au refuge des cailloux : ses maîtres divorçaient et chacun des deux époux, comptant sur l’autre, aucun n’avait prévu, dans sa nouvelle vie, une petite place pour le chien.

Né en juin 2004, ce beau braque allemand de couleur marron, tatoué et muni d’un transpondeur, vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce, en excellente santé, aurait besoin de davantage d’espace ou d’être promené plus longuement et plus souvent : les bénévoles n’ont pas assez de temps à lui consacrer pour qu’il puisse dépenser toute son énergie.

Valco est doté d’un fort bon caractère, il est facile à vivre. Le sol cimenté de son box et l’humidité ambiante ne lui conviennent pas et provoquent de petites allergies cutanées qu’on neutralise avec un peu de pommade et qui disparaîtront instantanément lorsqu’il sera adopté. Nul doute que celui qui voudra bien accueillir Valco n’aura pas à le regretter.

Valco apprécie la chaleur du foyer

Valco apprécie la chaleur du foyer.

Ulysse, venu de loin…

Ulysse - Adopté en mai 2010

Ulysse – Adopté en mai 2010

Ses maîtres sont venus de Bar-sur-Seine pour l’abandonner en notre refuge : ils estimaient ne plus pouvoir le garder, un membre de la famille souffrant d’asthme. N’ayant connu que ce foyer et y ayant vécu pendant presque 6 ans, Ulysse a souffert de la séparation, et il s’ennuie un peu au refuge, bénévoles et employés devant forcément partager leur temps entre toutes les bêtes abandonnées. Le petit chien aurait besoin de davantage de présence humaine.

Ce joli croisé teckel, couleur sanglier, est né en mars 2004. Calme, facile à vivre, gentil, il est capable de s’entendre avec ses congénères et se montre patient avec les enfants, sociable et de bonne compagnie. En excellente santé, tatoué, vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce, il est dorénavant fin prêt pour un nouveau départ dans la vie. Il ne fait pas de doute qu’il saura procurer de nombreuses joies à ceux qui voudront bien lui offrir un foyer douillet et l’affection dont il a besoin.

Hector, grand amateur de caresses…

Hector - Adopté en mai 2010

Hector – Adopté en mai 2010

Trouvé à Longvic en mars 2009, jamais réclamé, ce gentil chat a su s’adapter très vite aux conditions de vie en vigueur au refuge, et il a aussitôt quémandé des caresses auprès de tous les bénévoles et employés qui passaient à sa portée.

Né en mai 2005, doté d’une jolie robe tigré et blanc, tatoué,castré, vacciné contre le typhus et le coryza, en pleine forme, Hector a été placé, la mise en état sanitaire et légale une fois terminée, dans la chatterie FIV +, avec ses congénères de même statut que lui. Il ne s’intéresse d’ailleurs pas à eux, mais seulement aux êtres humains, qu’il guette avec une infinie patience, se précipitant pour se faire dorloter lorsque quelqu’un pénètre dans la chatterie.

Très câlin, doux, facile à vivre, Hector aurait besoin de davantage de présence ; il n’aspire qu’à se blottir sur les genoux d’un maître affectueux pour y passer le plus de temps possible et saurait devenir très vite le plus charmant des compagnons à quatre pattes.

Sébastien, un chien bien élevé.

Ce beau chien, croisé berger tricolore, a été trouvé à Dijon. Il n’était pas identifié et n’a pas été réclamé. Son caractère et son comportement laissent à penser qu’il a vécu heureux pendant des années avant de se perdre ; en effet, il est bien élevé, très gentil et affectueux, obéïssant. Il aime se promener et ne cherche jamais querelle aux autres chiens, mais il n’apprécierait pas de cohabiter avec des chats.

Sébastien jouit d’une excellente santé et d’une bonne humeur permanente. Né en décembre 2001, il est tatoué et vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce. Il a hâte de retrouver un maître, auquel il saura à coup sûr procurer de grandes joies.

On devine, dans le regard et dans l'attitude de Sébastien, sa fierté d'avoir retrouvé un maître

On devine, dans le regard et dans l’attitude de Sébastien, sa fierté d’avoir retrouvé un maître.

Rudolph, câlin et doux …

Rudolph - Adopté en mars 2010

Rudolph – Adopté en mars 2010

Trouvé à Talant, ce gentil petit chat souffrait beaucoup lorsqu’il est arrivé au refuge, où il fut aussitôt pris en charge par le vétérinaire pour une uvéite de l’œil gauche non soignée qui avait provoqué une kératite. Ne subsiste aujourd’hui qu’une cicatrice d’ulcère cornéen et des reflets bleus dans cet œil, qui a conservé son acuité visuelle.

Rudolph, né en septembre 2007, doté d’un joli pelage blanc et tigré roux, est dorénavant castré, tatoué et vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce. Il a été testé contre la leucose et le F.I.V., et déclaré indemne de tout virus.

Placé dans une chatterie avec une trentaine de ses congénères, il a du mal à supporter la surpopulation et il a tendance à rester lové dans une petite niche au lieu d’aller au devant des visiteurs, qui ne soupçonnent même pas sa présence.

Câlin et doux, discret, d’un naturel calme, il saura apporter beaucoup de joies à la personne qui voudra bien lui offrir une petite place dans sa vie.

Rudolph a envoyé ses voeux à ses congénères encore au refuge

Rudolph a envoyé ses vœux à ses congénères encore au refuge.

L’espoir de Ralph.

Ralph - Adopté en mars 2010

Ralph – Adopté en mars 2010

Ce charmant croisé teckel à la robe fauve apprécie beaucoup la compagnie, et rêve d’un maître assez disponible qui pourrait combler son besoin de présence et d’affection.

Né en octobre 1995, Ralph a été abandonné récemment, non en raison de son âge comme on pourrait le craindre, mais plus probablement à cause d’une tumeur du testicule gauche. Notre vétérinaire a opéré le petit chien, qui a très bien supporté l’opération. Il est dorénavant castré et le risque d’apparition de métastases est pratiquement nul.

Tatoué, vacciné contre la toux de chenil, la leptospirose, la parvovirose et la maladie de Carré, docile, aimant se promener, toujours de bonne humeur et s’entendant avec tout le monde, le petit chien, désormais en pleine forme, attend avec impatience un bon maître.

Ralph participe à l’opération « chien doyen » organisée par 30 millions d’Amis.

Steve, un brave chien.

Ce croisé beauceron au pelage noir et feu, doté d’une liste blanche sur le poitrail, a été trouvé rue du canal, à Soirans, en septembre 2005. Il n’était pas identifié, ne portait pas de collier et personne ne l’a réclamé.

Dans son box, Steve est calme et ne cherche pas à se faire remarquer : c’est peut-être l’explication de son long séjour au refuge. Il n’attire pas l’attention des visiteurs. Pourtant, il a de belles qualités : très gentil, affectueux, obéïssant, se comportant parfaitement en promenade, facile en laisse, il a bon caractère et ne cherche pas querelle aux autres chiens.

En bonne santé -il n’est présenté au vétérinaire qu’une fois par a;n, pour les vaccins-, vigoureux, il aime se dépenser lorsque c’est son tour de sortir du box et s’en donne alors à coeur joie. Une maison avec un jardin ou une cour pour gambader ferait son bonheur, mais il peut aussi vivre sagement en appartement à condition d’être promené régulièrement.

Né en août 2003, tatoué, vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce, il ne demande qu’à s’attacher à ceux qui voudront bien lui faire une place dans leur famille.

Les qualités de Nitro.

Nitro - Adopté en mars 2010

Nitro – Adopté en mars 2010

C’est un chien presque parfait. S’il fallait absolument lui trouver un défaut, ce serait de ne pas aimer la pluie: en effet, s’il tombe trois gouttes, il préfère renoncer à son tour de sortie dans la cour et se retranche dans son box dès qu’il s’est soulagé. Par beau temps, il fait tranquillement son tour dans la cour, sans jamais faire de bêtises et sans chercher à importuner ses congénères.

Nitro est sage, gentil, joueur, obéissant et très câlin : bel ensemble de qualités pour ce croisé beagle à la robe fauve, dont tout le monde s’accorde à dire que de surcroît il est beau.

Né en 2001, tatoué et muni d’un transpondeur – double précaution qui peut s’avérer fort utile -, Nitro est vacciné contre la toux de chenil, la maladie de carré, la parvovirose et la leptospirose.

Il aimerait retrouver bien vite un foyer. Il ne fait pas de doute qu’il saura manifester une reconnaissance éperdue à celui qui voudra bien lui accorder une place dans sa vie et lui offrir une nouvelle chance de bonheur.

Victoire, une chienne si câline…

Victoire - Adoptée en mars 2010

Victoire – Adoptée en mars 2010

Ce joli cocker anglais à la robe noire et au poil brillant est au refuge depuis le printemps dernier. Il s’agit d’une femelle nommée Victoire, dont tous ceux qui la connaissent vantent les belles qualités : gentille et câline, douce, discrète, facile à vivre, docile, c’est une chienne sans défaut. D’humeur charmante en permanence, elle aime beaucoup les promenades et la compagnie, mais elle est aussi capable de rester seule, sans faire la moindre bêtise, pendant plusieurs heures.

Vaccinée contre toutes les maladies courantes de son espèce, en pleine forme, tatouée dans les deux oreilles (cette double précaution s’est déjà avérée utile, surtout pour les animaux de couleur noire), elle sera stérilisée avant de quitter le refuge.

Victoire, née en 1999, participe à l’opération « chiens doyens » organisée par 30 Millions d’amis. Elle mérite une visite : mieux que nous, elle saura plaider sa cause et convaincre le visiteur de l’emmener, tant elle est attachante.

Flavien, un chien discret.

Flavien - Adopté en mars 2010

Flavien – Adopté en mars 2010

Il est revenu au refuge, où il avait déjà fait un passage, après quelques mésaventures. La joie qu’il a manifestée en retrouvant le chemin des Cailloux laisse à penser qu’il n’a pas coulé des jours très sereins…

Ce teckel croisé épagneul à la robe fauve charbonné, né en novembre 2005, est de nature discrète et un peu craintive. Il se couche timidement dans un coin, n’osant pas s’approcher de lui-même pour réclamer des caresses. Mais il exulte lorsqu’on l’appelle pour le câliner ou s’occuper de lui. Bien que fou de joie, il reste mesuré dans ses démonstrations, fidèle à ses habitudes de grande discrétion. Son futur maître aura probablement à coeur de lui faire comprendre qu’il a le droit de se manifester un peu plus.

Flavien rêve d’un petit coin où se blottir et d’une vie tranquille avec un maître capable de le traiter avec la douceur dont il a besoin.

Tatoué, vacciné contre la toux de chenil, la leptospirose, la parvovirose et la maladie de Carré, Flavien jouit d’une excellente santé. En pleine forme, il est fin prêt pour un nouveau départ, heureux cette fois, dans la vie.

Pablo le rescapé.

Pablo - Adopté en février 2010

Pablo – Adopté en février 2010

Trouvé rue des Véroniques à Longvic, il est arrivé au refuge en catastrophe, un jour de portes ouvertes, apporté par la personne qui l’avait ramassé sur la voie publique. Accident ou bagarre ? En piteux état, il avait, entre autres blessures, un testicule arraché, et un ulcère cornéen resté sans soins avait provoqué une microphtalmie importante. Il fallut l’opérer d’urgence, puis rassurer le chat pendant plusieurs semaines : traumatisé par ce qu’il avait vécu avant son arrivée au refuge, il se cachait dans ses couvertures, refusant obstinément d’en sortir.

Dorénavant tout va bien : Né en 2006, Pablo est tatoué, castré, vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce. Le vétérinaire a cousu son oeil perdu et il n’y a aucun soin à prodiguer. Le test a révélé que le chat était F.I.V. +, ce qui ne l’empêche pas, évidemment, de se porter comme un charme. Adorable, très gentil et particulièrement câlin, aux dires de tous ceux qui l’approchent, il ne lui manque plus qu’un bon maître. Il commence à s’ennuyer dans le petit box où il vit, car il n’est pas possible de le placer en chatterie à cause de la peur qu’il éprouve à la vue des autres chats.

Séraphin, un chat très câlin.

Séraphin - Adopté en février 2010

Séraphin – Adopté en février 2010

Trouvé à Longvic, où il errait sur le parking d’Intermarché, ce gentil chat noir est arrivé au refuge en assez triste état, la démarche hésitante et la tête penchée. Examiné aussitôt par le vétérinaire, qui attribua ces symptômes aux séquelles d’un accident vasculaire cérébral, Séraphin eut tôt fait de se remettre, et il savoure maintenant sa nouvelle vie

En pleine forme, dorénavant tatoué, castré, vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce, né en 2002 (c’est le vétérinaire qui estime l’âge de l’animal, en regardant sa dentition), notre Séraphin se montre particulièrement doux et câlin. Il n’est jamais aussi heureux que lorsqu’il peut se lover dans les bras d’un bénévole. Testé contre le FIV et le FELV, il s’est avéré positif au FIV, ce qu’il ne faut pas craindre : nombreux sont les chats de particuliers qui le sont, sans que leur maître le sache. Toutes les explications sont données au refuge.

Séraphin, prêt pour un nouveau départ, heureux cette fois, dans la vie, attend un maître aimant auquel il saura manifester sa reconnaissance.

Pénélope la douce…

Pénélope - Adoptée en février 2010

Pénélope – Adoptée en février 2010

A son arrivée au refuge, elle passa environ un mois, comme tous ses congénères, en chatterie d’isolation, où elle était seule dans sa cage. Pendant ce laps de temps, on effectua toutes les opérations nécessaires à sa mise en état sanitaire et légale : 2 injections de vaccins séparées par un intervalle de 3 semaines, vermifugation, tatouage, stérilisation, test leucose et FIV… Puis notre Pénélope, munie de tous ses viatiques, fut placée en chatterie avec une trentaine d’autres chats.

Quelque temps après, on la crut malade, car elle maigrissait, alors qu’elle avait toujours fait preuve d’une excellente santé : ni fièvre ni symptôme d’aucune sorte… Placée en observation à l’infirmerie, elle était à peine installée dans sa cage qu’elle se précipitait sur la nourriture, avalant à toute allure pâtée et croquettes… Notre douce Pénélope n’était pas malade mais, probablement intimidée par ses congénères, ou persécutée par l’un d’entre eux, elle n’osait pas, en chatterie, se nourrir en suffisance.

Puisqu’elle ne se sent pas bien lorsqu’il y a trop de monde autour d’elle, il n’est pas possible de la remettre en chatterie (toutes nos chatteries sont surpeuplées) et il n’est pas envisageable qu’elle passe de longs mois dans une petite cage. Nous souhaitons donc qu’elle soit bien vite adoptée.

Pénélope, née en août 2006 (estimation effectuée par le vétérinaire), a été trouvée à Dijon en août dernier, et personne ne l’a réclamée. Jolie, câline et très douce, elle saurait s’attacher très vite aux bons maîtres qu’elle mérite.

Pénélope apprécie beaucoup la tendresse de sa maîtresse et le confort qu'elle lui procure.

Pénélope apprécie beaucoup la tendresse de sa maîtresse et le confort qu’elle lui procure.

Erasme, un chat si doux…

Erasme - Adopté en janvier 2010

Erasme – Adopté en janvier 2010

Une bénévole capturait, à Dijon, près du marché de gros, des chats redevenus sauvages pour les faire stériliser et tatouer. Elle remarqua, plusieurs soirs de suite, un très jeune chat, parfaitement sociable mais affamé, qui semblait perdu et miaulait beaucoup. Ses recherches dans le quartier n’ayant pas abouti, elle déposa le chat au refuge, mais personne ne vînt le réclamer.

Erasme est un très beau chat tigré, maintenant castré, tatoué et vacciné contre le typhus et le coryza. Le vétérinaire pense qu’il est né en janvier 2007. Positif au test FELV-FIV, ce qui représente un handicap à l’adoption, bien qu’on sache, au refuge, par une longue expérience, que le risque de développer un jour le virus est très faible, il faudrait à ce jeune chat très doux, qui adore les câlins, mais qui est assez craintif et très casanier, une place de chat d’intérieur et d’animal unique dans un foyer calme, car s’il n’est jamais aussi heureux que lorsqu’il peut se blottir en ronronnant sur les genoux de quelqu’un, il a peur de l’extérieur, des chiens et même des autres chats. Relégué, en attendant d’être adopté, dans une petite cage parce qu’il craint ses congénères, Erasme est prêt à rendre au centuple l’affection qu’on voudra bien lui accorder.

Le douloureux passé de Jack.

Jack - Adopté en janvier 2010

Jack – Adopté en janvier 2010

On ne connaît pas le passé de ce chat trouvé à Quétigny. A son arrivée, on l’a cru doté d’un assez mauvais caractère : il « boudait » lorsque quelque chose lui déplaisait, ne supportait pas de rester enfermé dans sa cage et tentait de se bagarrer avec les autres chats.

Et puis on a découvert qu’il craignait ses congénères, et qu’il attaquait de peur d’être attaqué. Séquelles d’un passé difficile, il lui manque plusieurs incisives, il boite très légèrement d’une patte arrière à la suite d’une fracture ancienne jamais soignée, aujourd’hui consolidée, et le test a révélé qu’il était positif F.I.V., ce qui ne l’empêche pas de se porter comme un charme.

Jack, européen noir et blanc, né en mars 2006, a été tatoué, castré et vacciné contre le typhus, le coryza et la chlamydiose. Très câlin, appréciant beaucoup la compagnie des humains, toujours de bonne humeur dans la mesure où l’on n’essaie pas de lui infliger la présence d’autres chats, il doit se contenter au refuge d’un espace très réduit, et vit dans un box, faute de pouvoir être placé en chatterie. Nul doute qu’il aimerait beaucoup évoluer dans un appartement, et qu’il s’attacherait très vite et très profondément à la personne qui voudrait bien lui accorder sa chance.

La tristesse d’Eliott.

Eliott - Adopté en janvier 2010

Eliott – Adopté en janvier 2010

Il avait six ans lorsque ses maîtres, invoquant un déménagement, décidèrent de l’abandonner. Pendant ses premières semaines au refuge, le gentil fox terrier était si triste qu’il faisait peine à voir. Peu à peu, avec l’aide des bénévoles, il parvint à surmonter ce mauvais coup du sort.

Eliott, à la robe blue et tan (en clair : son pelage est gris et beige), né en 2002, est en bonne santé et plein d’allant. Il aime se promener et se pavane fièrement au bout de sa laisse lorsqu’un bénévole l’emmène faire un tour, tout heureux qu’on s’intéresse à lui. Il n’apprécie guère ses congénères mâles et n’accepte pas qu’on touche à sa gamelle, geste qu’il considère comme une offense personnelle. Aux heures d’ouverture du refuge, il arrive souvent qu’il se retranche dans sa niche, comme s’il désespérait d’être adopté. Il mériterait pourtant qu’on lui donne sa chance, et saurait s’attacher assez vite à un nouveau maître. Chien tranquille, trait de caractère assez rare chez un fox, il a besoin qu’on soit avec lui assez ferme sur les consignes. Il n’est pas « collant » et au moment des câlins, c’est lui qui vient chercher les caresses.

Comme tous ses congénères hébergés au refuge des cailloux, Eliott est identifié par tatouage et vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce. Il attend sagement celui qui voudra bien lui offrir sa chance.

Malo a grandi au refuge !

Malo - Adopté en janvier 2010

Malo – Adopté en janvier 2010

Il était chaton lors de son arrivée au refuge, mais n’a pas eu la chance d’être adopté tout de suite. Il faut dire que le nombre des chatons qu’on abandonne, par portées entières souvent, est largement supérieur au nombre de personnes souhaitant adopter un chaton. Si bien que chaque année, certains chatons grandissent au refuge et y deviennent adultes. C’est le cas de Malo, pourtant doté de toutes les qualités, et de surcroît joli comme un coeur.

Il est né en juin 2008, son pelage est d’une jolie couleur roux très clair, assez rare. Il avait été trouvé à Dijon en octobre 2008. Malo est maintenant castré, tatoué, vacciné contre le typhus et le coryza. Le test pratiqué a donné un résultat négatif pour le F.I.V. et positif pour le F.E.L.V. (Toutes les explications sont données au refuge).

Doux et très câlin, facétieux parfois, gentil toujours, Malo s’ennuie un peu dans la petite chatterie où il vit avec ses congénères de même statut qui lui. Nul doute qu’il apprécierait une vie un peu moins monotone, et qu’il aurait grand besoin de l’affection d’un vrai maître, auquel il vouerait un attachement sans bornes.

Pélagie, une chatte attachante.

Pélagie - Adoptée en janvier 2010

Pélagie – Adoptée en janvier 2010

Ses maîtres avaient déménagé en « oubliant » leur chatte, qui vécut quelque temps dans la rue, à Dijon, au centre ville, nourrie par quelques voisins charitables. Soudain, elle disparut pendant plusieurs semaines, et puis elle revint, un petit bout d’une patte avant en moins, la blessure cicatrisée. Piège, accident, cruauté, on ne le saura pas. Mais une dame apporta alors au refuge cette chatte sans nom et sans maître qui avait déjà trop souffert…

Pélagie, dotée d’un joli pelage blanc et noir, encore très jeune (elle est née en 2008) est désormais vaccinée contre les maladies courantes de son espèce, tatouée, stérilisée ; son ancienne blessure n’a pas causé de séquelles, elle se déplace normalement et n’a besoin d’aucun soin particulier. Elle jouit d’une excellente santé. Testée contre le F.I.V. et le F.E.L.V., elle s’est révélée positive au F.I.V. Nous souhaitons donc, à double titre, la confier comme chat d’intérieur exclusivement.

Pélagie s’entend parfaitement avec les autres chats ; elle est timide et discrète, devient très câline dès qu’elle connaît les gens, ne se départit jamais de sa douceur naturelle. Elle a grand besoin d’affection et pourrait très vite devenir la plus agréable des compagnes à quatre pattes.

Pélagie est devenue la meilleure amie de son adoptant

Pélagie est devenue la meilleure amie de son adoptant.

Tango, un chien sympa.

Tango - Adopté en décembre 2009

Tango – Adopté en décembre 2009

Il se nomme en réalité Tango de la butte de Suin, il est issu d’un élevage et cela n’a pas empêché ce bel épagneul breton d’être laissé au refuge par ses maîtres. Car les chiens de race, contrairement à ce qu’on dit, sont abandonnés aussi fréquemment que les autres.

Sa robe fauve orangé panachée de blanc lui sied à merveille, et on dirait qu’il s’efforce d’être élégant en toutes circonstances. Né en novembre 2002, en excellente santé, tatoué, vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce, Tango fait preuve de nombreuses qualités: obéissant, très câlin, il s’est rapidement fait une réputation de chien « sympa », et chacun se demande comment il peut se faire qu’aucun visiteur ne se soit encore intéressé à lui. Calme, ne présentant aucune difficulté particulière, il amuse ceux qui s’occupent de lui : en effet, il a pris l’habitude, lorsqu’il est lâché en liberté dans la cour, d’en faire le tour, toujours dans le même sens et de la même manière, comme s’il vérifiait que tous ses congénères sont bien dans leur box et que tout est en ordre. Le petit chien apprécie les rites.

Il saura combler de bonheur celui qui voudra bien l’accueillir et lui offrir en son foyer la bonne place qu’il mérite.

Tango a trouvé une place de choix qui lui permet de se tenir aux pieds de sa maîtresse lorsqu'elle travaille.

Tango a trouvé une place de choix qui lui permet de se tenir aux pieds de sa maîtresse lorsqu’elle travaille.

Le désespoir de Colline.

Colline - Adoptée en décembre 2009

Colline – Adoptée en décembre 2009

Il y a de cela quelque temps, Colline fit un premier séjour, très bref, au refuge: sa maîtresse, âgée et seule au monde, entrait en maison de retraite et, le cœur gros, se trouvait dans l’obligation de la laisser au refuge. Torturée par les remords et le chagrin, elle revint vite la chercher et toutes deux réintégrèrent leur maison. Mais cette tentative était vouée à l’échec, car les forces déclinantes de la dame ne lui permettent plus d’assumer les petites corvées de la vie quotidienne.

Les voici donc encore séparées et malheureuses toutes les deux, la maîtresse de nouveau en maison de retraite et Colline revenue au refuge, sans espoir, cette fois, de retour à sa vie antérieure.

Colline est une très belle chienne berger allemand, au pelage noir et feu, très douce et affectueuse. En bonne santé, elle vient de subir sans problème un hystérectomie pour cause de kystes aux ovaires. Parfaitement remise, elle est tatouée, vaccinée contre toutes les maladies courantes de son espèce et dorénavant stérilisée. Ayant été très gâtée, elle a bien du mal à supporter la solitude et elle aspire à retrouver bien vite un maître aimant avec lequel elle pourrait partager une tendre complicité.

Née en décembre 1999, Colline participe à l’opération « chien doyen » organisée par 30 Millions d’amis.

Rasta, cinq ans de refuge !

Rasta - Adopté en décembre 2009

Rasta – Adopté en décembre 2009

Ayant vécu heureux dans une famille nombreuse, abandonné à l’âge de trois ans parce qu’un des enfants souffrait d’allergie, Rasta a d’abord assez mal vécu la séparation : il s’ennuyait terriblement.

Les bénévoles lui consacraient beaucoup de temps, sans parvenir à lui faire oublier le joyeux tumulte de la vie familiale qu’il avait connue. Il fallut soigner une plaie de léchage, manifestation caractéristique de l’ennui chez les animaux, qui dura plusieurs mois. Depuis, le chien se porte à merveille et n’est présenté au vétérinaire qu’une seule fois par an, pour le rappel de vaccin.

Ce joli springer spaniel noir et blanc, né en avril 2000, tatoué et vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce, fait l’unanimité au refuge : il est adorable, câlin, calme, docile, aimant s’amuser et se promener. Pour une raison inexpliquée, les visiteurs, depuis cinq ans, passent devant son box sans le voir. Pourtant, avec toutes les qualités qu’il possède, ajoutées à son entrain et à sa bonne humeur permanente, c’est le chien rêvé. Il saurait s’adapter sans peine à une nouvelle famille, ou offrir une compagnie affectueuse et rassurante à une personne seule, car il sait aussi se montrer bon gardien.

Rasta a la chance de faire avec ses maîtres les longues promenades qu'il adore, et toujours ,en longue laisse - bravo ! - pour éviter les accidents.

Rasta a la chance de faire avec ses maîtres les longues promenades qu’il adore, et toujours ,en longue laisse – bravo !
– pour éviter les accidents.

Rasta, âgé de 14 ans à présent, aime toujours autant les promenades, un peu moins longues à cause d'un début d'arthrose.

Rasta, âgé de 14 ans à présent, aime toujours autant les promenades, un peu moins longues à cause d’un début d’arthrose.

Adopté à l'âge de 9 ans, Rasta vient de partir "pour un long voyage", à l'âge de 15 ans.

Adopté à l’âge de 9 ans, Rasta vient de partir « pour un long voyage », à l’âge de 15 ans.

Sa maîtresse nous envoie ces photos avec ce commentaire : "Il a été d'une excellente compagnie pendant 6 ans ; il était gentil, câlin, calme. Son départ me peine profondément et laisse un grand vide dans la maison".

Sa maîtresse nous envoie ces photos avec ce commentaire : « Il a été d’une excellente compagnie pendant 6 ans ; il était gentil, câlin, calme. Son départ me peine profondément et laisse un grand vide dans la maison ».

 

Le sauvetage de Pierrick.

Il est arrivé au refuge pantelant, dans le coma, apporté par la dijonnaise qui venait de le trouver dans un caniveau, au centre ville. Probablement avait-il été heurté par une voiture.

Aussitôt confié au vétérinaire, il recouvra rapidement ses esprits, parvint à se rétablir en une petite semaine d’hospitalisation et réintégra donc le refuge, heureux, joueur et facétieux, comme s’il savait qu’il avait échappé de peu à la mort.

Un accident vasculaire cérébral, conséquence probable de l’accident, a laissé de petites séquelles : il se déplace d’une manière un peu originale, la tête légèrement levée et il a perdu un peu d’acuité visuelle. Ceci ne l’empêche pas de vivre tout à fait normalement sa vie de chat, et d’en profiter autant qu’il est possible. D’humeur charmante et câline en permanence, recherchant la compagnie des humains, exultant de joie lorsqu’on lui permet une récréation au milieu des chatons, qu’il traite avec une infinie douceur, Pierrick est toujours à l’affût d’une caresse ou d’un câlin.

Ce très beau chat, à la robe d’une jolie couleur crème, né en 1999, est stérilisé, tatoué, testé contre la leucose et le FIV, vacciné contre le typhus et le coryza. Le rêve de Pierrick? Trouver rapidement une gentille maîtresse, car la présence humaine, qui le rassure, lui manque beaucoup.

Saphir, vif et câlin.

Saphir - Adopté en septembre 2009

Saphir – Adopté en septembre 2009

En prenant possession de la maison qu’ils venaient d’acquérir à Villy-le-Moutier, un couple s’aperçut que les précédents propriétaires lui avait réservé une étrange surprise : dans l’abri de jardin construit dans un enclos, ils avaient laissé leur chien…

Saphir de la rivière aux filles est un superbe beagle harrier de pure race, à la robe noir marron et fauve, provenant d’un élevage. Il est né en juillet 2001 et son arrivée au refuge date de 2008. Il jouit d’une fort bonne santé et, comme tous ses compagnons d’infortune hébergés au refuge des Cailloux, il est tatoué et vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce. Il n’a qu’un seul défaut : il est fugueur. Dès qu’une porte s’entr’ouvre, il se faufile, vif comme l’éclair, et part à l’aventure. Aussi convient-il d’attacher la laisse avant d’ouvrir la porte si l’on envisage une promenade, et d’enfermer le chien dans une pièce avant de faire entrer un visiteur. Si l’on réside dans une maison, on peut aussi choisir la solution enclos dans le jardin, car l’ouverture de la grille, le chien étant en liberté dans le jardin, provoquerait immanquablement une fugue. Il est hors de question d’espérer promener un jour Saphir sans le tenir en laisse, même en pleine campagne. Et il ne peut en aucun cas être confié comme chien de chasse.

Si l’on veut bien excepter cette difficulté, Saphir n’a que des qualités : il est docile, câlin, ignore les chats, adore le jeu et la promenade. Vigoureux, il a besoin de se dépenser, il aime prendre de l’exercice et il est doté d’un très bon caractère.

Cindy Une chienne de grande taille.

Cindy - Adopté en octobre 2009

Cindy – Adoptée en octobre 2009

Impressionnante au premier abord, à cause de sa grande taille et de sa puissance (elle est croisée Saint-Bernard-berger malinois), Cindy se révèle avide de caresses et déborde d’affection pour qui s’occupe d’elle, au point de se sauver, si on la laisse seule dans le jardin ou dans la cour, pour retrouver la présence humaine dont elle est privée. Et comme elle est très vigoureuse, elle peut facilement franchir les clôtures. Peu après son arrivée au refuge, alors qu’on l’avait mise en liberté, seule, dans une cour, afin qu’elle puisse s’ébattre à son aise, elle n’a pas hésité à sauter par-dessus trois grilles pour rejoindre la gardienne, qui a eu la surprise de la trouver sagement assise devant la porte de sa salle de bains. Il convient donc de l’enfermer dans la maison lorsqu’on doit s’absenter, afin qu’elle y attende sagement le retour de son maître.

Née en 2002, tatouée, stérilisée, vaccinée contre toutes les maladies courantes de son espèce, en excellente santé, elle est dotée d’une robe fauve et porte un masque noir qui lui va à merveille.

Gentille, obéissante et démonstrative, Cindy attend au refuge un nouveau maître, auquel elle vouera très vite un attachement éperdu.

Cindy raffole des promenades dans la neige.

Cindy raffole des promenades dans la neige.

Zizou, cinq ans de refuge.

Zizou - Adopté en octobre 2009

Zizou – Adopté en octobre 2009

Acheté en animalerie comme un paquet de croquettes, à l’âge de 3 mois, abandonné au refuge en 2004 par des maîtres dépassés, injustement sévères -le mot est faible- avec lui, Zizou a peu à peu repris confiance en l’être humain, s’efforçant de deviner ce qu’on attendait de lui, appréciant visiblement les gestes de tendresse, enfin libre de laisser parler sa vraie nature : Zizou est docile et affectueux.

Il convient de le manipuler avec douceur, car il souffre d’arthrose, comme presque tous les chiens, de sa race, mais il prend facilement le comprimé quotidien destiné à le soulager. Il aime faire sa petite promenade en compagnie d’un bénévole, et apprécierait sans nul doute de pouvoir se détendre dans un petit jardin, mais le plus important pour lui serait de pouvoir se coucher aux pieds d’un maître aimant et de mener une vie calme.

Ce berger allemand noir et feu, né en 1999, tatoué, vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce, sachant se montrer bon gardien, est considéré par tous comme« un amour de chien »

Cinq ans de refuge, c’est bien long, même si tout est mis en oeuvre pour adoucir le sort des bêtes réfugiées.

Zizou participe à l’opération « chien doyen » organisée par 30 Millions d’Amis.

Zizou est tellement heureux qu'il a pris le chat de la maison sous sa protection.

Zizou est tellement heureux qu’il a pris le chat de la maison sous sa protection.

Raoul, en mal de tendresse.

Raoul - Adopté en octobre 2009

Raoul – Adopté en octobre 2009

Il est arrivé au refuge en juin 2005, après le décès de sa maîtresse et depuis lors, il passe l’essentiel de son temps à essayer de trouver une nouvelle compagnie humaine: dès que la porte de la chatterie s’entr’ ouvre pour laisser passer quelqu’un, il vient en miaulant quémander un câlin, tentant d’accaparer le nouvel arrivant. Aux dires de tous ceux qui le côtoient, c’est un amour de chat, en mal tendresse.

Il ne commet aucune bêtise et, d’un naturel calme, il se promène tranquillement parmi ses congénères, attendant l’occasion de séduire quelqu’un.

Né en octobre 1996, Raoul est un joli chat tigré roux et blanc, tatoué, castré, testé contre la leucose et le FIV et déclaré indemne de tout virus, vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce.

En excellente santé, il peut vivre de nombreuses années encore, et n’aspire qu’à s’attacher de tout son cœur à la personne qui viendra le chercher pour lui offrir un nouveau bonheur.

Raoul apprécie son bonheur. Il a retrouvé, chez sa maîtresse, un autre cas des cailloux : la chatte Coralie, petite sauvageonne qui n'acceptait pas, lors de son adoption, qu'on la, touche !

Raoul apprécie son bonheur. Il a retrouvé, chez sa maîtresse, un autre cas des cailloux : la chatte Coralie, petite sauvageonne qui n’acceptait pas, lors de son adoption, qu’on la, touche !

1 | 2 | 3 | 4

FacebookTwitterGoogle+Email
Retour en haut