Le projet

Taille du texte > Agrandir | Réduire




Description du projet du nouveau refuge

Au cours des années précédentes, nous avons sans cesse approfondi notre réflexion afin d’améliorer le projet. Mais le résultat force l’admiration : tout a été pensé pour que les animaux soient hébergés le mieux possible, pour que les conditions de travail des employés soient facilitées, pour que les adoptants soient bien accueillis, pour que le fonctionnement du refuge soit le moins coûteux possible (récupération des eaux de pluie pour le nettoyage des boxes, par exemple), pour que le cadre de vie soit le plus agréable possible.

Tout est prévu :

  • une infirmerie pour les animaux malades,
  • un cabinet de consultation pour les visites du vétérinaire,
  • une salle de chirurgie et une salle de soins,
  • une pharmacie, des locaux d’isolation pour les animaux qui arrivent,
  • une cuisine pour préparer leurs repas,
  • une buanderie, une lingerie,
  • un local pour les archives,
  • des vestiaires pour le personnel,
  • un parking pour les visiteurs,
  • un bureau d’accueil fonctionnel,
  • une salle de réunion,
  • un atelier,
  • un lieu de stockage pour les couvertures,
  • une réserve alimentaire,
  • une réserve pour le matériel,
  • une maison pour le gardien,
  • un studio pour l’animalier d’astreinte…
  • Deux cours réservées aux chiens en attente d’adoption seront entourées de boxes de différentes tailles, tous avec courette.
  • Une cour entourée de boxes sera dédiée aux chiens pensionnaires.
  • Dix chatteries se répartissent autour d’un local technique central, chacune d’entre elles comportant une vaste « volière » permettant aux chats de s’aérer.
  • Les chats non encore sociabilisés disposeront d’une installation spécifique correspondant à leurs besoins.
  • Les nouveaux animaux de compagnie seront hébergés dans des locaux adaptés.

Tout est calculé pour réduire au maximum le coût de fonctionnement en économisant l’électricité et l’eau. Un environnement verdoyant est prévu : des arbres seront conservés, d’autres plantés.

Plan de financement

Le coût estimé de la reconstruction du nouveau refuge des cailloux est de 3 millions d’euros.

Le financement est assuré par : Dijon et le Grand Dijon, la Société pour la défense des animaux SPA des cailloux et le Conseil Général.

La dépense est à répartir sur une période de 3 ans.

Planning des travaux

Différentes phases ont été programmées, car notre activité ne doit pas s’interrompre, ne serait-ce qu’un seul jour. Des locaux provisoires, préfabriqués, hébergeront à tour de rôle les animaux qu’il faudra « délocaliser » pendant le temps nécessaire à la construction de leur nouvel hébergement. Le fait de reconstruire au même endroit complique considérablement les choses, mais les solutions ont été trouvées. Evidemment, des perturbations devront être acceptées par tous, pendant toute la durée des travaux, comme un mal nécessaire.

Les travaux seront réalisés en 4 phases et étalés sur 3 ans environ.

 

Zone concernée par les travaux de la 1ère phase

Première phase des travaux - démolitions

Première phase des travaux – démolitions

 

Première phase des travaux - constructions

Première phase des travaux – constructions

 

Panneau de chantier

Panneau de chantier

 

Zone concernée par les travaux de la deuxième phase

Deuxième phase des travaux - démolitions

Deuxième phase des travaux – démolitions

Deuxième phase des travaux - constructions

Deuxième phase des travaux – constructions

 

Zone concernée par le travaux de la troisième phase

Troisième phase des travaux - démolitions

Troisième phase des travaux – démolitions

Troisième phase des travaux - constructions

Troisième phase des travaux – constructions

 

Zone concernée par les travaux de la quatrième phase

Quatrième phase des travaux - démolitions

Quatrième phase des travaux – démolitions

Quatrième phase des travaux - constructions

Quatrième phase des travaux – constructions

 

FacebookTwitterGoogle+Email
Retour en haut