Adoptez les Cas des Cailloux

Taille du texte > Agrandir | Réduire




 

1 | 2

Rony, très câlin et heureux de vivre

Rony

Ce chat adorable, né probablement en 2005 (âge estimé par notre vétérinaire, mais le mauvais état dans lequel se trouvait le chat peut avoir faussé l’estimation de quelques années) a été trouvé errant dans les rues.

Au refuge depuis février 2020, il a été soigné pour un abcès de la queue ainsi que pour une gingivite. Il lui faudra de temps en temps une injection de vétacortyl. Certaines dents sont manquantes, ce qui ne l’empêche pas d’avoir bon appétit. Le vétérinaire a détecté un souffle au cœur qui semble ne pas gêner du tout ce brave petit félin. Rony a été castré, tatoué et vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce. Le test pratiqué a révélé qu’il était indemne de leucose et positif au FIV, comme de très nombreux matous, ce qui signifie qu’il est susceptible -ou non- de développer un jour la maladie.

Notre Rony doit avoir survécu à bien des épreuves, à un manque de soins évident et à un séjour prolongé dans la rue. Pour autant, il est loin d’être résigné et ne cache pas sa joie de vivre. Il s’entend à merveille avec ses congénères. Très câlin, il mériterait de trouver un bon maître auquel il saurait manifester sa reconnaissance.

Gaëlle, douce et câline

Gaëlle

Au refuge depuis décembre 2019, cette gentille minette au pelage tigré et  blanc avait été trouvée, non identifiée, à Auxonne, et elle n’a jamais été réclamée. Elle a été vaccinée contre toutes les maladies courantes de son espèce, puis tatouée et stérilisée. Le test FIV-FELV pratiqué a révélé qu’elle était indemne de tout virus. Le vétérinaire, d’après l’examen des dents et de l’état général, a estimé qu’elle devait être née en décembre 2015.

Une exérèse d’une tumeur mammaire a été pratiquée. D’autres kystes sont apparus sur une chaîne mammaire, qui peuvent résulter d’un engorgement post lactation, car elle allaitait, ou avait allaité, lorsqu’elle a été trouvée. En ce cas les kystes ne seraient pas bien méchants. Notre association a renoncé à une deuxième intervention, qui serait lourde, et préféré laisser les choses en l’état. Par ailleurs, il convient de protéger du soleil, avec de la crème, les oreilles de la chatte, qui sont blanches.

Gaëlle se montre douce et câline, enjouée, et s’entend bien avec ses congénères. Elle rêve d’un foyer calme et d’une famille aimante, qui ne pourrait que se féliciter d’avoir effectué cette adoption dictée par la compassion.

Bryan, chien doyen.

Bryan

Bryan

Au refuge depuis février 2012, Bryan n’intéresse pas les visiteurs parce que lorsque ceux-ci passent devant son box, il montre les dents et paraît presque méchant, alors que c’est un brave chien, câlin et proche de l’homme. Ses congénères sont adoptés, lui reste et se montre discret. Il ne profite même pas de la totalité de son temps de sortie dans la cour : il se soulage et rentre aussitôt sagement dans son box. Mais il adore les longues promenades en laisse.

Trouvé errant à Dijon, ce berger belge malinois fauve charbonné au masque noir est né en mars 2006. Il participe donc à l’opération « chien doyen » organisée par 30 millions d’amis.

Il a pu connaître un passé douloureux, car il n’aime pas les hommes, probablement parce qu’il les craint. Cependant ce comportement cesse au bout d’un certain nombre de rencontres. Très bon gardien, il se révèle éduqué, très gentil, propre, adorable et câlin au fur et à mesure qu’il prend confiance en la personne qu’il ne connaissait pas. Il ne tire pas en laisse et obéit parfaitement aux ordres courants.

Bryan est tatoué, vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce, en bonne santé. Il attend au refuge depuis 6 ans que quelqu’un lui offre une nouvelle vie.

En attendant son adoption, Bryan est parrainé par Madame Marion Fevre.

Arthus, sociable et affectueux…

Arthus

Arthus

Ce braque allemand très affectueux, trouvé à Saint-Apollinaire en juin 2015, n’a pas été réclamé. Il avait été tatoué, mais le tatouage était devenu illisible au fil du temps, si bien qu’il a été impossible de retrouver son maître.

Arthus est un chien dominant qui n’apprécie guère les autres mâles, mais il se montre très sociable avec les gens. Il adore les caresses, apprécie les longues promenades.

Vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce, en bonne santé, il sera muni d’un transpondeur (puce) au moment de son adoption.

Il attend avec confiance, depuis presque 4 ans, le bon maître qu’il mérite. Né en juillet 2005, Arthus participe à l’opération « chien doyen » organisée par 30 Millions d’Amis.

Arthus

Arthus

Trois pauvres petites chiennes…

Calie, Chanelle et Vitani

Elles ont eu la malchance de naître dans un élevage non déclaré et de grandir dans des locaux sordides, juste nourries, sans vrai contact avec les êtres humains, jusqu’à ce que le propriétaire des lieux déserte brusquement, laissant à l’abandon de nombreux animaux, dont la justice ordonna la confiscation. La plupart d’entre eux, plus âgés qu’elles et ayant été élevés au contact des hommes, ou au contraire encore chiots, donc capables de s’adapter, purent être adoptés après une période de soins et de remise en confiance. Mais deux de nos trois petites chiennes étaient déjà presque adultes au moment de la saisie, et elles étaient nées au moment où l’éleveur avait cessé de s’occuper de ses bêtes autrement que pour venir leur apporter de la nourriture tous les deux ou trois jours. Nos trois sauvageonnes, gentilles mais craintives, ont progressé depuis leur arrivée au refuge, en septembre 2015.

L’une d’elles s’enhardit même jusqu’à venir manger dans la main des bénévoles. Deux d’entre elles ont appris à jouer. Elles s’entendent parfaitement, sont fusionnelles et occupent le même box. Elles sortent ensemble dans la cour, s’approchent un peu si on a la patience d’attendre et de les laisser venir. Mais le refuge n’est pas le lieu qui convient pour leur permettre de progresser encore, et elles ne disposent pas d’assez de liberté.

Il leur faudrait un jardin ou un espace vert bien clos, une grande niche sous abri leur permettant un accès libre au jardin, et un protecteur qui trouverait sa récompense dans la satisfaction de savoir qu’il offre le bonheur à trois petites chiennes que la vie a maltraité.

Calie, épagneul croisé griffon à la robe truitée fauve charbonné, née en janvier 2015, Vitani, anglo-français tricolore née en octobre 2013, Chanelle, croisée griffon fauve charbonné, née en janvier 2015, sont toutes trois vaccinées et tatouées. Il sera procédé à leur stérilisation avant leur adoption. Elles ne savent pas qu’elles pourraient avoir une vie meilleure, mais nous l’espérons très fort pour elles.

Guizmo, Shar Pei indépendant.

Guizmo

Guizmo

Trouvé à Dijon en août 2017, ce Shar Pei mâle chocolat n’a pas été réclamé.

Identifié par transpondeur (puce), il est vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce.

Il jouit d’une bonne santé. A l’oeil gauche il a une petite cicatrice résultant d’un ancien ulcère cornéen, séquelle d’un entropion. Aucun soin n’est nécessaire.

On devine sans peine que son passé a été difficile. Il est assez indépendant, accepte les caresses mais ne vient jamais les quémander. Il adore les promenades mais il doit avoir confiance en la personne qui va le mettre en laisse. Il faut faire preuve d’un peu de patience avec lui car il a besoin de temps pour s’habituer aux personnes qu’il ne connaît pas.

Guizmo est né en avril 2011. Il serait souhaitable que son adoptant connaisse bien la race à laquelle il appartient et qu’il soit prêt à parfaire son éducation.

Aymeric, délaissé par sa maîtresse

Aymeric-1 (2)

Aymeric

Ce griffon korthals à poil dur, doté d’un pelage chocolat, est né en 2010. Abandonné sans explication par sa maîtresse qui partait vivre en Belgique, il est hébergé au refuge depuis mars 2017.

Vacciné contre toutes les maladies courantes de son espèce, en bonne santé, identifié par tatouage, il a besoin de se dépenser mais il est d’un naturel calme et affectueux. Gentil, il aime la compagnie et s’entend avec tout le monde. Malin, il a découvert qu’il pouvait faire un petit tour supplémentaire dans la cour en profitant de la distribution de nourriture du soir en ouvrant lui-même la porte de sa courette, et il est le seul à savoir le faire.

Facile à vivre, il saura être un agréable compagnon pour son adoptant et lui manifestera la reconnaissance éperdue que vouent à leur nouveau maître les chiens qui ont été injustement abandonnés.

1 | 2

FacebookTwitterGoogle+Email
Retour en haut