Adoptions – Généralités

Taille du texte > Agrandir | Réduire




Chiens et chiots

Chiens et chiots

Tous les chiens et chiots proposés à l’adoption sont tatoués et vaccinés contre la maladie de carré, la toux de chenil, la parvorirose et la leptospirose. Lors de leur séjour au refuge, ils sont régulièrement vermifugés et traités contre les puces et contre les tiques. Les chiennes sont stérilisées avant de quitter le refuge. Si ce n’est pas le cas parce que la chienne a été adoptée alors qu’elle n’était pas encore adulte, l’adoptant doit s’engager à faire procéder à la stérilisation juste après les premières chaleurs (dans le cas de l’adoption d’un chiot femelle) ou dans les deux mois qui suivent l’adoption. Dans tous les cas, un justificatif (attestation du vétérinaire par exemple) doit être adressé à la SPA des Cailloux.

Chats et chatons

Tous les chats proposés à l’adoption sont stérilisés (mâles et femelles), tatoués, vaccinés contre le typhus, le coryza et la chlamydiose, testés contre la leucose et le F.I.V.  Pendant leur séjour au refuge, ils sont régulièrement vermifugés et traités contre les puces. Tous les chatons proposés à l’adoption sont vaccinés contre le typhus, le coryza et la chlamydiose ; ils ont été vermifugés et traités contre les puces. Ils sont confiés avec un bon de stérilisation et tatouage qui doit être utilisé dès que le chaton aura atteint l’âge de 6 ou 7 mois.

Les nouveaux animaux de compagnie (N.A.C.)

Comme les chiens et les chats, ils sont examinés sous toutes les coutures, à leur arrivée, par le vétérinaire du refuge, et soignés si besoin. Les lapins sont vaccinés contre la myxomatose et la maladie hémorragique virale. Les furets sont castrés et tatoués. Des cochons d’Inde, hamsters, gerbilles, rats, perruches etc… sont assez souvent abandonnés au refuge, et donc adoptables.

Le refuge des Cailloux héberge en moyenne une centaine de chiens et chiots, 130 chats, une trentaine de chatons et une vingtaine de N.A.C. Mais l’effectif (et les races représentées, pour les chiens) change de jour en jour, et même d’heure en heure, au gré des abandons et des adoptions. Si l’on envisage d’adopter, il est conseillé de venir au refuge : une visite n’engage à rien, et les renseignements sur les animaux ne sont généralement pas donnés par téléphone.

Cela fait déjà 7 ans que le chien Snoopy coule des jours heureux chez ses adoptants, qui ont récidivé en accueillant le petit Pamplemousse.

Cela fait déjà 10 ans que le chien Snoopy coule des jours heureux chez ses adoptants, qui ont récidivé en accueillant le petit chat Pamplemousse.

 

Formalités

Pour une adoption éventuelle, il convient de se munir d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile (quittance de loyer, facture d’E.D.F.).
Prévoir du temps, et tenir compte de l’heure de fermeture du refuge: il faut une heure au minimum pour une adoption (visite du chenil ou des chatteries, choix de l’animal, conseils particuliers de l’animalier compétent, contrat d’adoption etc….)

Colliers et laisses pour chiens et chats et mallettes de transport pour chats et petits chiens peuvent être achetés au refuge.

Matériel à prévoir si l’on envisage d’adopter un chat

  • un bac à litière en plastique, tout simple mais le plus grand possible, un sac de litière dépoussiérée, une pelle à litière.
  • un griffoir pour chat en carton ondulé.
  • quelques « jouets » pour chat (qui peuvent être fabriqués maison : bouchon de liège attaché à une ficelle par exemple) balle en mousse, petite peluche, souris en fausse fourrure…
  • une brosse et un peigne en métal
  • une corbeille (en osier ou en plastique) garnie d’un coussin.
  • facultatif : arbre à chat.
  • obligatoire : la mallette ou le panier de transport. Des mallettes de transport (différents modèles) sont en vente au refuge.

Une centaine chiens à adopter !

Vif

Vif

En plus des 130 chats, dont une centaine est généralement adoptable, les 30 autres étant en cours de vaccinations et de soins, la S.D.A. héberge environ 100 chiens, qui sont tous impatients de retrouver un maître. La population canine du refuge est très variée : cela va du chiot de 2 mois au chien de 15 ans ou davantage, du west-highland-white terrier au berger allemand, du chien à poil ras à celui doté d’une épaisse fourrure, de l’animal de pure race à celui pour lequel on peine à déterminer les différents croisements dont il est le fruit… Bref, il semble difficile que, devant un choix aussi vaste, un visiteur ne trouve pas le compagnon idéal !

Tous les chiens des Cailloux sont tatoués et vaccinés contre la maladie de Carré, la leptospirose, la parvovirose et la toux de chenil. Pour chacun d’eux, un bilan sanitaire complet a été effectué et tous sont régulièrement examinés par le vétérinaire du refuge.

Les responsables des chiens connaissent parfaitement chaque animal, et peuvent fournir aux visiteurs des informations précieuses, et les guider dans leur choix s’ils le souhaitent. Chaque adoption est traitée avec le plus grand sérieux, et suivie : le maître est certain d’obtenir, par la suite, tous les conseils et toute l’aide dont il pourrait estimer avoir besoin. Il est même possible de ramener l’animal au refuge pour échange, si l’on pense s’être trompé. Dans la pratique, cela n’arrive que rarement, car toutes les précautions sont prises au départ pour s’assurer que les conditions de vie de l’adoptant sont compatibles avec les besoins du chien qu’il choisit, et avec son caractère.

Choisir un chien au refuge, c’est, de surcroît, s’assurer d’avoir droit, en prime, à la reconnaissance touchante d’une bête qui saura apprécier, plus qu’une autre, le bonheur d’avoir enfin un foyer !

Chat et feuille

Plus de 130 chats à adopter !

Le chat Calais, adopté en octobre 2011.

Le chat Calais, adopté en octobre 2011.

Le moins qu’on puisse dire est que les adoptants ont le choix ! Il serait bien étonnant que, parmi un tel nombre de petits félins, les visiteurs ne trouvent pas celui qui leur conviendra parfaitement. Et, quand la S.D.A. dénombre ses chats, elle ne tient compte, évidemment, que de ceux qui sont abandonnés et adoptables, et comptabilise par ailleurs les chats pensionnaires et les chats trouvés qui sont encore susceptibles de retrouver leur maître.

Lorsqu’un chat arrive au refuge des Cailloux, il est d’abord isolé pendant un certain temps ; cette période permet, d’une part, d’effectuer tous les soins nécessaires (tatouage, stérilisation, vaccinations, test leucose et FIV, traitement contre les puces, vermifugation, etc.) et, d’autre part, d’effectuer une observation approfondie de chaque animal, dont on étudie le caractère, les réactions, le comportement, les habitudes…

A l’issue de cette période d’isolation, les chats sont répartis dans différentes chatteries, en fonction des résultats des tests. Deux grandes chatteries sont réservées aux chats pour lesquels les tests FIV et FELV se sont révélés négatifs, et qui sont donc indemnes de tout virus. Ce sont de loin les plus nombreux.

Cette précaution permet à la S.D.A. de donner satisfaction aux adoptants les plus exigeants, et le refuge des Cailloux est un des très rares endroits capables de se prévaloir de telles garanties sanitaires.

Les adoptants peuvent être conseillés dans leur choix, et l’association assure le suivi de ses adoptions. L’ensemble des précautions prises assure la réussite des adoptions, et il est extrêmement rare qu’un chat revienne au refuge pour échange, possibilité  qui est néanmoins offerte à tout adoptant, et à laquelle il ne faut pas hésiter à recourir en cas de besoin.

 

Des chats FIV +

Tous les chats recueillis par la S.D.A. sont testés leucose et FIV. Ceux pour lesquels le test s’est avéré positif sont répartis dans deux petites chatteries, l’une réservée aux FELV +, l’autre aux FIV +.

Ils ont évidemment droit aux mêmes soins que tous leurs congénères des Cailloux et sont tous tatoués, stérilisés et vaccinés contre le typhus, le coryza et la chlamydiose.

Que signifie donc un résultat positif au test ? Simplement que le chat peut -ou non- développer un jour le virus, qui n’est d’ailleurs transmissible ni à l’homme ni aux autres espèces animales.

Gribouille-Rudy - adopté

Gribouille-Rudy – adopté

En attendant une éventualité qui peut fort bien ne jamais se produire, le chat mène une vie parfaitement normale et il n’y a bien sûr aucun soin à donner. D’ailleurs, de nombreux maîtres, n’ayant jamais fait pratiquer le test ont, sans le savoir, un chat positif, et c’est fort bien aussi.

Ces chats sont placés comme chats d’appartement uniquement. Comme pour toutes les autres adoptions, la SDA s’assure que l’animal vivra dans de bonnes conditions et vérifie le placement.

Vivien - adopté

Vivien – adopté

Actuellement, ils sont une dizaine à attendre avec impatience un vrai maître. Très différents d’apparence et de caractère, ils ont en commun le même désir d’être enfin dorlotés, d’avoir quelqu’un à aimer, et le même besoin de douceur, de confort et d’affection.

Comme pour tous les animaux qu’elle place, la S.D.A. exige une médicalisation de ces chats (rappels de vaccins à faire effectuer etc… ainsi que tous les soins vétérinaires nécessaires en cas de maladie).

 

Deux petits octodons

La femelle s'appelle Lilou et le mâle a pour nom Igor. Ils ont été adoptés, mais notre refuge héberge assez souvent des octodons.

La femelle s’appelle Lilou et le mâle a pour nom Igor. Ils ont été adoptés, mais notre refuge héberge assez souvent des octodons.

 

Cinq jolies tourterelles ont été adoptées

Tourterelle

 Il n’est pas rare que des oiseaux soient abandonnés au refuge, et donc adoptables : canaris, perroquets, tourterelles, perruches, inséparables etc …

Plusieurs petits lapins…

Armand - adopté

Armand – adopté

Achetés pour satisfaire le caprice d’un enfant, abandonnés très peu de temps après pour des motifs aussi futiles que ceux qui avaient conduit à leur acquisition, ils ont tous, dès leur arrivée au refuge, reçu tous les soins nécessaires : examinés sous toutes les coutures, toilettés, vaccinés contre la myxomatose et la maladie hémorragique virale, ils sont fin prêts pour l’adoption, et ont bon espoir de retrouver un maître. Ils sont superbes, câlins et tout à fait aptes à faire le bonheur de leur maître. Ils sont confiés avec leur cage et tout leur petit matériel, afin de faciliter leur adaptation à leur nouveau foyer.

Le refuge héberge souvent des lapins en attente d’adoption.

 

Des cochons d’Inde, des gerbilles…

et aussi des oiseaux de cage, des rats, des souris, des chinchillas sont assez souvent adoptables au refuge.

Les furets aussi…

Il arrive assez souvent qu’un furet abandonné attende un maître au refuge. Avant de les proposer à l’adoption, nous faisons stériliser et identifier tous les furets.

FacebookTwitterGoogle+Email
Retour en haut