Filou alias Aristide

Taille du texte > Agrandir | Réduire




C’est un chat qui vivait chez un monsieur dans le territoire de Belfort, à Delle. Le monsieur n’avait pas le droit de posséder un chat dans la chambre qu’il occupait. Il laissait le chat dans sa voiture et l’attachait quelquefois avec une ficelle. Il l’emmenait parfois chez sa copine mais elle lui donnait des coups de pieds.

Ne pouvant plus faire face le monsieur a décidé d’emmener le chat chez sa mère, à Dijon, et celle-ci a abandonné le chat dans notre refuge.

Lorsqu’il a appris cela, le monsieur a voulu reprendre le chat (il devait quand même l’aimer un peu son chat). Véronique passait par là. Quand elle a vu le pauvre chat apeuré, tremblant et maigre, elle a proposé de l’adopter, ce que le monsieur a refusé dans un premier temps. Puis il a fini par accepter. C’est comme cela que la vie de Filou (devenue Aristide) a basculé de l’enfer au paradis. Le calvaire de Filou était fini, la vie de pacha d’Aristide commençait.

FacebookTwitterGoogle+Email
Retour en haut